Thomas Heurtel, Charles Kahudi et Evan Fournier
Thomas Heurtel, Charles Kahudi et Evan Fournier sont en ballottage pour les deux dernières places chez les Bleus | AFP

EuroBasket 2015 - Heurtel, Fournier, Kahudi... Vincent Collet à l'heure du choix

Publié le , modifié le

Si Mouhammadou Jaiteh est assuré de ne pas participer à l’Euro, il reste un poste à pouvoir parmi les déçus de la sélection de Vincent Collet pour le prochain EuroBasket. Le dernier sport devrait se jouer entre Evan Fournier, Charles Kahudi et Thomas Heurtel. Analyse des forces et des faiblesses de chacun.

Après le premier match face à l’Ukraine (ce vendredi soir 20h30 à Nantes), l’équipe de France basculera dans la deuxième partie de sa préparation à son EuroBasket. Après le second match en trois jours face à l’Ukraine dimanche, Vincent Collet annoncera sa liste définitive de douze joueurs appelés à défendre le titre de champion d’Europe acquis en 2013 en Slovénie. C’est dire ce weekend du 15 août s’annonce décisif pour certains. A quatorze jusqu’à dimanche, les Bleus passeront à douze lundi. Mam’ Jaiteh sera évincé - il était là pour apprendre - reste à déterminer quel sera l’ultime déçu. Un temps Mickael Gelabale a pu être en ballottage, le Guadeloupéen semble hors de danger. C’est en revanche moins le cas pour Thomas Heurtel, pas certain de faire partie de l’aventure au vu de sa préparation. Le meneur d’Effes Istanbul est en concurrence avec Evan Fournier et Charles Kahudi. Trois pour deux places.

Thomas Heurtel : le meneur pur

A la question : « pensez-vous avoir beaucoup de temps de jeu malgré la présence de Tony Parker ? », Thomas Heurtel répondait « On verra en préparation et les choix du coach ». Brillant à la Coupe du monde espagnole, étincelant et décisif face à l’Espagne en quart de finale, le meneur d’Effes Istanbul, se savait-il déjà menacé ? Lors du Media Day de l’équipe de France le 21 juillet dernier, les regards se portaient plutôt sur le duel Fournier-Kahudi pour le dernier spot. La timidité d’Heurtel pendant la préparation (3,3 points, 1 passe, 2,3 balles perdues en 18 minutes) rebat les cartes. « On a souffert du remplacement de Tony à la mène, or c’est quelque chose d’essentiel » déclarait Vincent Collet à L'Equipe après le match perdu en Serbie. Visé, Thomas Heurtel va devoir convaincre que le relais naturel du « boss » c’est lui. Il reste deux matches au meneur de 26 ans pour prouver que sa présence est indispensable. Car sans lui, point de meneur naturel pour suppléer Parker. Antoine Diot, Nando De Colo et Evan Fournier peuvent endosser le costume du gestionnaire d’attaque mais ce n’est pas leur qualité première. Partir avec un seul meneur de métier peut apparaître dangereux pour une compétition aussi dense et relevée que l’EuroBasket.

Evan Fournier : le scoreur patenté

Là où le choix de Vincent Collet s’annonce difficile, c’est qu’il n’est pas seulement question d’hommes mais aussi de profils. Si Thomas Heurtel amène un côté gestionnaire, Evan Fournier promet lui d’être efficace en quelques minutes de temps de jeu. Il l’a prouvé face à la Serbie en retrouvant son adresse longue distance (trois paniers primés). Malgré une blessure qui a perturbé sa fin de saison, le Magic sort d’une saison NBA réussie (12 points de moyenne). Son profil de shooteur peut être utile face à des défenses qui devront choisir leur venin parmi les nombreuses options offensives dont dispose Vincent Collet (Parker, Batum, De Colo, Diaw, Ajinca…). Si d’aventure, Thomas Heurtel n’était pas choisi, Evan Fournier devra sans doute faire des piges à la mène. Ce dont il est capable mais ce qui peut aussi lecouper de son attrait naturel pour le scoring.

Charles Kahudi : le féroce défenseur

Charles Kahudi a la gueule du douzième homme. Ce joueur de devoir de 29 ans était des trois dernières campagnes victorieuses des Bleus (bronze au Mondial 2014, or à l’Euro 2013 et argent à l’Euro 2011). Avec Kahudi, Vincent Collet sait ce dont il dispose : un joueur qui ne fera pas de bruit, qui acceptera un rôle moindre et qui apportera sa défense et son engagement sur les minutes qui lui seront accordées. Dans le festival face à la Russie (93-55), le futur joueur de l’ASVEL a même montré quelques qualités offensives intéressantes en inscrivant 10 points, tout en prenant six rebonds et en réalisant troisinterceptions. Une activité qui pourrait s’avérer utile pour donner un coup de fouet aux Bleus. D’autant plus que Kahudi peut défendre sur de nombreux postes, du meneur à l’ailier. S’il était la grosse côte au début de la préparation, Kahudi a de plus en plus le profil du parfait douzième homme.