Dumerc Céline équipe de France féminine 09 2010
Céline Dumerc, meneur de jeu de l'équipe de France | AFP - Philippe Huguen

Dumerc: "Il faut simplement tout donner"

Publié le , modifié le

La capitaine et meneuse de jeu de l'équipe de France, Céline Dumerc, espère que sa longue expérience sera précieuse au moment d'affronter l'Espagne ce soir en quarts de finale du Mondial. Après le titre européen, elle a réalisé "que les quarts de finale n'étaient pas insurmontables".

- En tant qu'ancienne et capitaine, vous sentez-vous investi d'un rôle particulier pour ce match ?
- "Je suis aussi quelqu'un de complètement humain et je me rends compte des événements. Je sais comment les quarts de finale sont importants. J'en ai joué plusieurs et je n'en ai pas gagné beaucoup ! J'espère que j'arriverai à passer un message positif à mes coéquipières et pas mon stress parce qu'en général, je suis la première tendue pour ce genre de match. J'ai réalisé l'année dernière (lors du titre à l'Euro) que les quarts de finale n'étaient pas insurmontables, donc je vais essayer d'avoir une attitude positive."

- Que vous inspire l'équipe d'Espagne ?
- "On la considère dangereuse avec Sancho Lyttle qui l'a renforcée à l'intérieur. C'est une équipe qui a des points forts à un peu tous les postes. Il va falloir qu'on défende comme on en a l'habitude, très fort et intelligemment, pour essayer de contrer leurs forces. Après, au niveau offensif, on va essayer de trouver leurs faiblesses. On a envie de se livrer dans des matches comme ça. Il y a une part de tactique, on fera ce que nous dit le coach, mais dans ces matches-là, il faut simplement tout donner."

- On parle beaucoup de Sancho Lyttle. Ca vous énerve ?
- "On en parle parce que c'est particulier de voir l'ajout d'une joueuse comme ça (Lyttle a été naturalisée au mois de juillet, ndlr). Mais si ça nous arrivait, on ne dirait pas non ! Ce n'est pas l'unique force de cette équipe: il y a Valdemoro, Montanana, Palau... Il y a un collectif qui est en place. Il y a une alchimie, une âme espagnole avec des joueuses qui ne lâchent rien."