Direction 1/2 finales pour Le Mans et Gravelines

Direction 1/2 finales pour Le Mans et Gravelines

Publié le , modifié le

Longtemps mené, Le Mans s'est appuyé sur une grande réussite à trois points pour rattraper Orléans (88-77) et se qualifier pour les demi-finales de la Semaine des As, jeudi à Roanne. Les Manceaux retrouveront ainsi Gravelines samedi. Les Nordistes sont également revenus de l'enfer pour s'imposer sur le parquet de Roanne (64-55), lors de l'autre quart de finale de la soirée.

Orléans, parti trop vite...

Malmenés pendant une demi-heure par la qualité d'Amara Sy, finalement apte, et de Cedrick Banks, auteurs de 21 points, les Manceaux ont réussi un dernier quart-temps superbe pour inverser la tendance. "Pour nous c'est un match très accompli de tenir comme ça et de passer devant à la fin, c'est une énorme victoire", a savouré l'entraîneur manceau JD Jackson après avoir vu ses joueurs transformer six de leurs huit tentatives à trois points dans les dix dernières minutes. "On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes, on a dominé pendant presque 35 minutes et eux étaient frustrés. Mais à la fin c'est nous qui parlions tout le temps aux arbitres. Et après il n'y avait plus rien", a déploré Amara Sy, dont l'équipe avait pris jusqu'à douze points d'avance.

"C'est le bémol de cette équipe, son côté Dr Jekyll et Mr Hyde. On peut avoir le sentiment d'être bien en place et d'un coup on se déstabilise tout seul", a regretté l'entraîneur Philippe Hervé, vainqueur du MSB deux fois sur deux cette saison en championnat mais qui a perdu leur duel le plus important jeudi. Pour les Manceaux en revanche, cette victoire a permis de s'ouvrir l'appétit. "On n'est pas venu ici pour faire de la figuration", a lancé l'international Charles Kahudi en guise de message au prochain adversaire samedi du MSB.

Un coup de plus sur la tête de Roanne

Souleyman Diabaté (meneur de Roanne): "C'est dommage car on a fait une bonne première mi-temps mais on déjoué après la pause. On a passé notre temps à crier sur les arbitres et on a perdu notre concentration."

En 2011 à Pau, déjà en quarts de finale, Gravelines avait effacé un déficit de dix-sept points pour prendre leur élan vers une première victoire aux As. Même scénario et ce dans la salle même de leur victime préférée, pourtant chauffée à blanc par le public de la Chorale. Réduits au pain sec en attaque (6 points après le premier quart, 21 à la pause), les co-leaders du championnat ont accusé jusqu'à quinze points de retard (27-12). Comme il y a un an, les joueurs de Christian Monschau ont grappillé point par point, d'abord grâce à Pape Sy, avant de passer devant à la fin du troisième quart-temps où les Roannais ont commencé à dérailler.

Ulcérés par l'arbitrage, ils ont écopé d'une faute technique sur laquelle Gravelines a bâti pour prendre son envol et s'orienter vers une victoire finalement étonnamment large. Pour Roanne, battu pour la troisième fois cette saison par le BCM, la pilule est amère dans un contexte déjà peu reluisant avec une médiocre huitième place en ProA. "On s'est fait voler, on s'est fait voler", a chanté le kop dont s'est même extirpé un supporter excédé à la fin du match pour sprinter vers les arbitres, avant d'être ceinturé par la sécurité.

Jeudi:
Le Mans - Orléans 88 - 77
Gravelines - Roanne 64 - 55
Vendredi - Quarts de finale:
(18H00) Match 3: Chalon-sur-Saône - Paris-Levallois
(20H30) Match 4: Nancy - Cholet
Samedi - Demi-finales:
(18H00) Vainqueur match 1 - vainqueur match 2
(20H30) Vainqueur match 3 - vainqueur match 4
Dimanche:
(18H45) Finale

Gilles Gaillard