De Colo, Gelabale
Les Français Nando De Colo (au centre) et Mickaël Gelabale (à droite) | PATRICK CLEMENTE/MAXPPP

Des Bleus de chauffe

Publié le , modifié le

Deux jours après sa victoire en prolongations face à la Serbie, l'équipe de France de basket s'est facilement imposé devant la Géorgie à Antibes (86-71). Si l'adversaire était de moindre rang, les Bleus ont fait preuve de sérieux pour décrocher la victoire, avec une marque très équilibrée (5 joueurs à plus de 10 points). La double confrontation amicale avec l'Espagne à venir en dira plus sur le potentiel des vice-champions d'Europe.

Comme annoncé, Batum (entorse de la cheville gauche) et Ajinca (béquille) ont été laissés au repos pour cette rencontre face aux Géorgiens, vainqueurs la  veille de la Serbie (75-71). Deux absences dont Petro et De Colo profitaient pour intégrer le 5 de départ. Face aux Bleus, Hickman, le meneur du Maccabi Tel-Aviv, récemment naturalisé géorgien, effectuait son entrée officielle dans le groupe de Kokoskov.

Après un départ en demi-teinte, parsemé de maladresses dans la transmission de balles (1-6), Gelabale (12 points) et De Colo (11 pts) trouvaient la bonne distance à 3 mètres pendant que Diaw faisait le "show" sous le cercle (14 pts, 6 rbds, 3 p.d). Une domination qui prenait effet sur le tableau d'affichage au terme des 20 premières minutes (48-31).

Collet: "Pas un match très abouti"

Pourtant, comme deux jours plus tôt devant les Serbes, les hommes de Collet peinaient dans la deuxième partie de match, permettant aux Géorgiens d'éviter une défaite trop lourde. Heureusement Heurtel (11 pts) trouvait la mire à 3 points  pendant que De Colo s'offrait le mot de la fin. Un double succès des Bleus dans l'arène antiboise qui ne rassurait pas vraiment le camp tricolore, tant les fautes étaient légion.

"Ce n'était pas un match très abouti dans lequel on n'a pas su mettre suffisamment de rythme. Le fait qu'on ait fait l'écart au deuxième quart-temps n'a pas été une bonne chose. C'est vraiment un  match de fin de stage. Il va falloir qu'on saisisse l'occasion de jouer contre les Espagnols pour s'améliorer et qu'on fasse beaucoup mieux", a expliqué le sélectionneur de l'équipe de France Vincent Collet. Motif de satisfaction toutefois, les remplaçants tricolores se sont montrés à la hauteur, à l'image de Heurtel, Pietrus, Diot (6 pts, 6 p.d) ou Kahudi (8 pts). Encourageant pour la suite.

AFP