NBA New Orleans Lakers Ariza Bryant 042011
Le joueur des New-Orleans Trevor Ariza au côté de Kobe Bryant | Getty Images - Stephan Dunn

Dernière réunion pour éviter le lock-out

Publié le , modifié le

Les propriétaires des clubs de NBA et les joueurs ont prévu de se rencontrer jeudi pour tenter de trouver un nouvel accord collectif de travail quelques heures avant la date butoir du 1er juillet. Si un accord n'est pas trouvé avant l'expiration de la présente convention collective, au 30 juin, les propriétaires pourront décréter un lock-out, une grève patronale, qui serait le premier arrêt de travail depuis la saison 1998-99, à l'époque amputée de 32 matches.

"Je souhaite que nous arrivions à un accord pour continuer de grandir, pour que notre syndicat (de joueurs) soit toujours le syndicat le plus rémunéré au monde, pour donner l'opportunité à nos équipes de faire des profits et rendre notre championnat toujours plus compétitif", a déclaré David Stern, le patron de la NBA. Les discussions pourraient se poursuivre au-delà de jeudi si elles avancent bien, selon les deux parties. Mais pour l'instant un important fossé demeure entre les propriétaires qui affirment que 22 des 30 clubs perdent de l'argent et les joueurs qui refusent une réduction de leurs revenues. Pour assainir une situation financière dans le rouge -300 millions de dollars (environ 208 millions d'euros) de pertes pour la saison- la NBA veut notamment un plafond salarial fixe et des contrats non garantis à durée plus brève.