France Parker Collet 2011
Tony Parker et les Bleus | AFP - Pierre Andrieu

Dernière chance pour la bande à Parker

Publié le , modifié le

Après une préparation réussie (9 victoires en 10 matches), l'équipe de France aborde l'Euro de basket (31 août-18 septembre) avec de solides ambitions. Mais la lutte pour le titre européen, mais également pour une place aux prochains JO, s'annonce acharnée. L'Espagne, tenante du titre, la Lituanie, pays hôte, la Grèce, la Serbie ou encore l'Allemagne seront des adversaires de poids.

Quoi de mieux que d'aborder une compétition importante avec le moral au beau fixe ? C'est en tout cas dans cet état d'esprit que l'équipe de France va se rendre en Lituanie pour l'Euro de basket. Un rendez-vous d'autant plus important qu'il peut permettre d'obtenir une qualification pour les prochains Jeux Olympiques (Londres 2012). Désireuses de ne pas se rater, la plupart des équipes ont sélectionné leurs meilleurs éléments. Et alors qu'ils n'avaient pas fait le déplacement au Mondial 2010, les stars comme l'Allemand Dirk Nowitzki, l'Espagnol Pau Gasol ou encore le Français Tony Parker ont répondu présent. Ce dernier sera le chef de file d'une équipe tricolore prometteuse. Parmi les douze joueurs français sélectionnés, on retrouvera ainsi le spectaculaire Nicolas Batum, le solide défenseur Mickaël Gelabale, le capitaine Boris Diaw, l'intrépide Florent Pietrus et le pivot des Chicago Bulls Joakim Noah.

Ce collectif a d'ores et déjà fait ses preuves. Ils ont en effet pu se tester à l'occasion de 10 matches de préparation. Et le résultat est plus qu'encourageant. La France n'a concédé qu'une défaite face à l'Espagne, champion d'Europe en titre. Pour le reste, elle s'est adjugée le tournoi de Londres en battant en finale la Serbie, autre prétendant au titre européen. A ces différentes occasions, les Bleus ont fait preuve d'un bon esprit de groupe. "On a eu plus de temps (que d'habitude) pour travailler physiquement et faire plus de match, confie le sélectionneur Vincent Collet. En termes de complicité, d'alchimie, c'est important." Le secteur défensif est bien en place et les douze sélectionnés y ont apporté beaucoup d'intensité. Il leur faudra néanmoins encore faire des progrès en attaque pour espérer tenir tête aux cadors. Joakim Noah, qui participe à sa première véritable expérience sous le maillot tricolore, viendra peut-être palier cette lacune.

A ce groupe qui fonctionne bien s'ajoute un tirage au sort plutôt clément pour le premier tour. Le groupe B dans lequel on retrouve la Lettonie, Israël, l'Allemagne, l'Italie et la Serbie est à la portée des hommes de Vincent Collet qui devront terminer dans les trois premiers pour atteindre le second tour. La suite pourrait ensuite se compliquer. "On va essayer de jouer les premiers matches pour les gagner, mais aussi pour progresser encore, estime le sélectionneur tricolore. Les Espagnols ne sont pas terribles au premier tour et ils sont injouables à la fin". Un réalisme nécessaire au vu de la concurrence. L'Espagne, emmenée par Pau gasol (Los Ageles Lakers), aura bien évidemment à coeur de faire respecter son rang et, du même coup, d'empocher son billet pour les JO. L'Allemagne, vice-championne d'Europe en 2005, sera également à surveiller de près. D'autant que la présence de Dirk Nowitzki, meilleur marqueur des Euros 2001, 2005 et 2007, sera un atout indéniable. La Russie d'Andrei Kirilenko, la Turquie, vice-championne du monde en titre, la Lituanie, pays-hôte, ou encore la Serbie, demi-finaliste du dernier Mondial, viendront, elles aussi, se mêler à la bataille. 

Cinquième du dernier championnat d'Europe et après un Mondial 2010 raté (13e), la France doit impérativement se ressaisir et confirmer les espoirs qu'elle a dernièrement suscité. Des espoirs qui ne se cantonnent pas à la Lituanie. Londres est bien évidemment dans le viseur et une contre-performance pourrait surtout priver les Bleus de JO. Des Jeux auxquels ils n'ont plus participé depuis 2000.

Le programme
1er tour : du 31 août au 5 septembre (les trois premiers de chaque groupe sont sélectionnés pour le 2e tour)
2ème tour : du 7 au 12 septembre
Quarts de finale : les 14 et 15 septembre
Demi-finales : 16 septembre (16h30 et 20h)
Finale : 18 septembre (20h)

Les groupes
A : Pologne, Espagne, Grande-Bretagne, Portugal, Lituanie, Turquie
B :Allemagne, Lettonie, Israël, Italie, Serbie, France
C
: Croatie, Bosnie, Macédoine, Finlande, Grèce, Monténégro
D : Bulgarie, Ukraine, Géorgie Slovénie, Belgique, Russie

Isabelle Trancoën