Décès de Kobe Bryant : La piste d'une défaillance du moteur de l'hélicoptère écartée

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Crash de l'hélicoptère de Kobe Bryant
L'hélicoptère de Kobe Bryant s'est écrasé par temps brumeux au nord-ouest de Los Angeles, en Californie. | Mark RALSTON / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les premières conclusions de l'enquête sur l'accident d'hélicoptère qui a coûté la vie à l'ancienne star du basket Kobe Bryant, sa fille Gianna et sept autres personnes ont écarté l'hypothèse d'une défaillance moteur. Le rapport du Conseil pour la sécurité des transports publié vendredi soir indique "qu'aucune preuve de défaut" n'a pu être constatée.

L'analyse des débris de l'hélicoptère qui s'est écrasé le 26 janvier, tuant la star du basket Kobe Bryant et huit autres personnes, ont montré que le moteur de l'appareil n'avait pas connu de défaillance, selon un rapport du Conseil pour la sécurité des transports (NTSB) publié vendredi. Bryant et sa fille âgée de 13 ans Gianna faisaient partie des neuf victimes de cet accident d'hélicoptère survenu à l'ouest de Los Angeles.

"Tous les composants importants de l'hélicoptère ont été localisés aux alentours de l'épave", selon le régulateur des transports. Et "l'examen des pièces du rotor principal et de queue a permis d'identifier des dégâts conformes à une rotation entraînée par le moteur au moment de l'impact". "Des sections visibles des moteurs n'ont montré aucune preuve de défaut interne incontrôlé ou pouvant conduire à une catastrophe", affirment les enquêteurs.

Il va falloir patienter avant le rapport final

Ce rapport est un résumé des premières conclusions. Un rapport final identifiant les causes de ce crash ne devrait pas être rendu public avant un an.

L'appareil, un Sikorsky S-76B, s'est écrasé peu avant 19h00 heure française le 26 janvier, alors qu'un épais brouillard enveloppait la région. Il avait décollé de Newport Beach (environ 60 km au sud de Los Angeles), où résidait Kobe Bryant, en direction de la Mamba Academy, un centre sportif propriété de la star, situé à 135 km de là.

Autorités et experts ont très vite privilégié une manœuvre accidentelle dans le brouillard plutôt que d'éventuels problèmes mécaniques. L'appareil n'avait pas de boîte noire, car celle-ci n'était pas nécessaire sur ce type d'hélicoptère. Il n'était pas non plus muni d'une alarme d'altitude, comme la NTSB l'avait recommandé à plusieurs reprises à l'agence de l'aviation civile américaine (FAA).

AFP