Dallas Dirk Nowitzki 03062011
Dirk Nowitzki | AFP

Dallas égalise

Publié le , modifié le

Grâce à un Dirk Nowitzki des grands jours, les Dallas Mavericks ont égalisé à 1 victoire à 1 en finale NBA, battant les Miami Heat dans les dernières secondes (95-93), jeudi à Miami. Il fallait avoir le coeur bien accroché dans ce deuxième match où les Texans ont renversé une situation bien mal embarquée. Menés de 15 points à sept minutes de la fin, les Mavs ont donc fini par l'emporter.

C'e'st pour l'une de ces raisons que le basket est tant apprécié. Tant que le buzzer n'a pas retenti, tout reste à faire. Et le Heat l'a appris à ses dépends. Pourtant, tout semblait jouer en faveur de Miami. Non seulement Miami menait 88-73 à sept minutes de la fin, mais on voyait mal comment devant un tel nombre de balles perdues et une pression aussi constante de la part du Heat, Dallas pouvait s'en sortir. Il aura fallu le talent d'un homme pour réaliser ce petit exploit. Et malgré sa blessure au doigt de la main gauche, Dirk Nowitzki a montré la voie, permettant d'abord à son équipe d'égaliser à 90-90. C'est alors que l'Allemand a pris le jeu en main, rentrant un tir à trois points (93-90).

Il fallait bien un temps mort aux joueurs du Heat pour digérer ce retournement de situation. Miami parvient même à remettre les deux équipes au même niveau (93-93) grâce à un trois points de Mario Charlmers. Mais sur la dernière possession, Kidd a lancé Nowitzki, et ce dernier qui, après avoir éliminé Chris Bosh, a marqué d'un lay-up de la main gauche (95-93), alors qu'il ne restait que trois secondes dans cette rencontre. Dwayne Wade a bien tenté sa chance à dix mètres, mais le ballon a rebondi sur le cercle... "Nous leur avons mis une grande pression défensive. Nous avons réussi à prendre des rebonds défensifs décisifs", a commenté la vedette allemande qui a terminé avec 24 points.

Le Heat aura bien du mal à encaissé cette défaite, car si l'on excepte ces dernières minutes, leur domination ne faisait aucun doute. C'est bien eux qui ont assuré le spectacle grâce notamment à des smashes d'un Dwayne Wade affûté et surtout auteur de 36 points. San surprise, LeBron James n'a pas faibli et avec 20 points, 8 rebonds, 4 interceptions et 4 passes décisives a donné du fil à retordre à ses adversaires. La seule déception véritable pour le Heat vient en fait de l'intérieur Chris Bosh, d'abord coupable d'avoir laissé passer le dernier lay-up de Nowitzki, mais aussi parce que son efficacité n'était pas vraiment au rendez-vous. Bosh est reparti avec seulement 12 points (4 sur 16) et 8 rebonds. A noter par ailleurs les 14 points de Mike Bibby, auteur d'un 4 sur 7 aux tirs à trois points. Le troisième duel se déroulera dimanche soir à Dallas, et la pression est sur le Heat qui en raison de cette défaite va devoir disputer les trois prochains matches à l'extérieur...

Romain Bonte