joie Jason Terry Dallas VS Oklahoma City NBA 05 2011
La joie de Jason Terry (Dallas) | AFP - Tom Pennington

Dallas démarre fort

Publié le , modifié le

Le coup d'envoi des finales de conférences a été lancé, mardi soir et, dans le premier opus à l'Ouest entre les Mavericks et le Thunder, ce sont les premiers qui sont ressortis vainqueurs. Grâce à son succès 121 à 112, Dallas mène donc la série 1-0 face à Oklahoma. Un succès que la franchise texane doit en grande partie à un Dirk Nowitzki survolté, auteur de 48 points, dont un 24 sur 24 aux lancers-francs.

Nowitzki donne le ton

Qui de Dallas ou d'Oklahoma accèdera à la grande finale ? A cette question qui taraude tous les fans de NBA, les Mavericks, après pourtant 9 jours de repos, ont répondu sans hésiter. Les troupes de Rick Carlisle ont en effet pris les devants en remportant le premier match qui les opposaient au Thunder (121-112).

Dirk Nowitzki y a été époustouflant ! Dans la lignée de ses performances face aux Los Angeles Lakers lors du tour précédent, l'Allemand a inscrit 48 points, dont un 24 sur 24 aux lancers-francs, record de la NBA en playoffs. Avec également 6 rebonds, 4 passes décisives et 4 contres à son actif, Nowitzki a été parfaitement épaulé par Jason Terry et Jose Barea, auteurs respectivement de 24 et 21 points. "J'ai pu trouver mon rythme dès mes deux premiers tirs, s'est réjouit Nowitzki à l'issue de la rencontre. J'ai continué à attaquer le cercle, mes coéquipiers m'ont donné ballon sur ballon, et j'ai réussi à profiter de l'avantage de taille par moments."

Du côté du Thunder, Kevin Durant a bien marqué 40 points mais la défense a été incapable de contenir Nowitzki, sauf à commettre des fautes immédiatement punies par l'Allemand aux lancers-francs. "On ne doit pas nous décourager, a estimé Durant, meilleur marqueur de la saison régulière. On sait qu'il va mettre ses shoots. On sait qu'il peut les mettre même en déséquilibre, avec quelqu'un qui lui masque le panier". Reste qu'aux vues de cette première opposition, on se dit qu'Oklahoma va devoir batailler ferme pour trouver des solutions et espérer s'imposer face à une équipe de Dallas redoutable et d'une rare efficacité. Les joueurs de Scott Brooks devront donc hausser leur niveau de jeu, à l'image de Russell Westbrook, auteur ce mardi d'un match catastrophique (20 points à 3/15 au tir, 3 passes pour 4 ballons perdus).

Prochain rendez-vous entre les Mavs et le Thunder, jeudi soir, toujours à Dallas.

Isabelle Trancoën