Rudy Gobert vs Argentine Mondial 2019
Rudy Gobert s'est emmêlé les pinceaux face à l'Argentine. | Ye Aung Thu / AFP

Mondial de basket : Fournier, Gobert, Batum, la faillite des cadres

Publié le , modifié le

Deux jours après son magnifique exploit face au Team USA, la France s’est écroulée face à l’Argentine en demi-finales des championnats du monde (80-66). Et dans ce naufrage, les cadres français, Rudy Gobert, Evan Fournier et Nicolas Batum ont failli à la tâche contre une Albiceleste révoltée.

Pas de confirmation après les Etats-Unis... Les Bleus ont été assaillis par les Argentins ce vendredi en quart de finale du Mondial de basket. L’infatigable Luis Scola, 39 ans, a été auteur de 28 points, 13 rebonds dont 11 défensifs, le tout en 34 minutes de jeu. Un gouffre quand on voit les statistiques des tauliers de l’équipe de France. En premier, Evan Fournier, le meilleur marqueur français de la compétition avant cette rencontre (21 points par match) n’a réussi que 35,3% de ses tirs (16 pts marqués, 5/11 à 2 pts et 1/6 à 3 pts). Aux lancers francs, la réussite était tout autant absente, 3 lancers seulement mis sur 7 obtenus. D'ailleurs, l'arrière des Bleus a attendu 7 minutes 30 avant d'inscrire ses deux premiers de la rencontre après trois échecs.

Seul Ntilikina a répondu présent

Autre cadre important aux abonnés absent, Rudy Gobert. Impérial contre les Etats-Unis (21 pts, 16 rebonds et 3 contres), le pivot du Jazz s’est lui aussi effondré en ne marquant seulement que 3 petits points pour un ratio de 33,3% sur ses trois tirs du jour. Un seul point après 30 minutes de match. A 90% sur ses lancers francs il y a deux jours, Gobert s’est manqué en ne transformant qu’une seul de ses quatre tentatives. 

En plus de la défaillance de ces deux cadres, Nicolas Batum n’a pas su élever son niveau de jeu. Lui aussi s’est montré maladroit face au panier, 3 points pour un rendement de 16,7% au tir (0 tir tenté à 2 pts et 1/6 à 3 pts). Sans ses cadres, seul le jeune meneur des Knicks Frank Ntilikina (21 ans), déjà impressionnant face aux USA, a répondu présent au combat imposé par les Argentins, avec une réussite de 58,3% aux tirs (16 pts, 6/7 à 2 pts et 1/5 à 3 pts).

Cette défaillance n’est pas sans rappeler celle des championnats du monde de 2014, où les hommes de Vincent Collet s’étaient effondrés face à la Serbie après leur exploit contre l’Espagne en quarts de finale.

Coupe du Monde de Basket