Evan Fournier à la bagarre dans la raquette face au Dominicain Mendoza
Evan Fournier à la bagarre dans la raquette face au Dominicain Mendoza | AFP - Nicolas ASFOURI

Mondial 2019 de basket: La France maîtrise les Dominicains pour assurer sa 1re place

Publié le , modifié le

Pour son troisième et dernier match de poule du 1er tour, l'équipe de France a conquis sa 3e victoire, aux dépens de la Républicaine dominicaine (90-56). Toujours aussi intraitables en défense, sérieux dès le début de la rencontre, les Français ont infligé sa première défaite à l'équipe des Caraïbes, néanmoins elle aussi qualifiée pour le 2e tour. Avec trois victoires au compteur, et une moyenne supérieure à 50% à 3 points.

Ne pas laisser le feu prendre. Ne surtout pas attiser des flammes, toujours rapides à incendier toutes les ambitions adverses. Tombeuse de l'Allemagne, la Républicaine dominicaine inspirait la méfiance aux Français. Pour sa troisième participation à la Coupe du monde, qu'elle dispute la 1re place du groupe à la France appelait au sérieux, d'autant que les Caraïbéens profitent de la moindre flammèche pour s'enhardir et faire monter la pression. Ils n'en ont jamais eu l'occasion.

Les joueurs de l'Argentin Nestor Garcia ont dû patienter plus de quatre minutes pour inscrire leurs deux premiers points, sur un shoot extérieur raté de Nicolas Batum enchaîné par une tentative d'interception infructueuse du joueur de Charlotte. Mais à ce moment-là, la France avait déjà inscrit dix points, dans le sillage d'Evan Fournier, insatiable sur les pertes de balle adverses, de Rudy Gobert, en patron de la raquette, sans oublier un joli panier à 3 points planté par Frank Ntilikina au bout de 15 secondes de jeu. 

La défense éteint toute velléité en début de match

Solides en défense, appliqués en attaque, obligeant leurs adversaires à forcer leur jeu, les Français avaient la maîtrise du jeu, du match. A la fin du 1er quart-temps, l'avantage était de +10 (18-8), avec déjà 6pts et 3 rebonds pour Fournier, et 5pts et 3rbds pour Gobert, alors qu'aucun Dominicain n'avait inscrit plus de deux points. Au deuxième quart-temps, malgré les rotations, l'écart s'agrandissait. Mathias Lessort était à la conclusion d'un jeu de passe rapide (30-12), Axel Toupane plantait un 3 pts (7'35, 39-15). A la pause, l'avantage était confortable (43-21), avec le seul Victor Liz qui parvenait à surnager avec 8pts et 2 rbds. 

Peu adroit depuis le début de la rencontre, Nicolas Batum trouvait enfin la cible à 3 points pour donner un coup de boost à son équipe (46-21), doublant la mise un peu après (52-29). A 5 minutes de la fin du 3e quart-temps, alors que les Bleus menaient (55-31), un gros écran physique de Gobert mettait le feu aux poudres sur le parquet. Les esprits s'échauffaient avec notamment Evan Fournier, la vidéo aussi pour permettre aux arbitres de trancher: une faute antisportive pour Gobert, M'Baye et Vargas, une faute technique pour Fournier, et une faute simple pour Rojas. Pas facile de s'y retrouver...

Une rotation large

Quelques secondes après, après avoir encaissé les deux lancer-francs consécutifs à cette rixe et un contre (55-36), Vincent Collet posait un temps-mort. Pour que le feu ne prenne pas, que les esprits se calment en même temps que le jeu. Sur un ultime lay-up au buzzer de Fournier, la France terminait ce 3e quart-temps avec 28 points d'avance (68-40). Il n'y avait vraiment pas le feu au lac. 

Très à son aise dans ce match, Mathias Lessort (11pts et 4rbds au total) s'éclatait avec un nouveau dunk sur un service de Ntilikina  (76-43). Dans un match gagné depuis longtemps, le sélectionneur pouvait donner du temps de jeu à tout son effectif. Pour la suite de la compétition, ces moments peuvent se révéler cruciaux tant pour donner du rythme au banc que pour soulager les habituels titulaires des rotations. Paul Lacombe en profitait pour réaliser un 100% au tir (3/3), Vincent Poirier et ses 8 rebonds et 7 points. Nando De Colo a fini meilleur marqueur de la rencontre avec 15pts et 3 passes décisives, devant Rudy Gobert (13pts, 8rbds). Beaucoup de signes positifs pour la suite, au terme d'un match où les Bleus ont contraint leurs adversaires à perdre 21 ballons..

Coupe du Monde de Basket