Evan Fournier Mondial 2019 France Lituanie
Evan Fournier a porté l'équipe de France. | WANG ZHAO / AFP

Mondial 2019 de basket : Dans la souffrance, la France s'impose contre la Lituanie et se qualifie en quarts de finale

Publié le , modifié le

Un match d'une grosse intensité pour un money time à couper le souffle... Dominante pendant longtemps, l'équipe de France de basket s'est sabordée dans l'ultime période face à des Lituaniens de plus en plus rugueux défensivement. Mais les Bleus, qui ont souffert, n'ont pas cédé pour finalement s'imposer sur le fil (78-75) grâce à un shoot salvateur de Nando De Colo à quinze secondes du terme. Les hommes de Vincent Collet valident dans le même temps leur billet pour les quarts de finale de la Coupe du monde.

Au terme d'un final complètement irrespirable, l'équipe de France est parvenue à l'emporter face à des Lituaniens (78-75) qui ont remonté un retard de 17 points. Une quatrième victoire consécutive qui permet aux Bleus de se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe du monde, éliminant dans le même temps des Lituaniens vaillants jusqu'au bout. Pourtant, tout semblait sous contrôle. Enfin jusqu'au début du dernier quart-temps (65-54, 30e). Après avoir été mené toute la partie ou presque, le pivot des Grizzlies de Memphis, Jonas Valanciunas (18 points, 8 rebonds et 2 contres), a sonné la révolte lituanienne pour permettre à son équipe de passer devant (69-68) à cinq minutes du terme. Longtemps portés par un Evan Fournier en feu (24 pts à 45%), dans les derniers instants, les Français ont pu s'en remettre à Nando De Colo (21 points, 4 passes et 3 rebonds). L'arrière du Fenerbahçe a pris ses responsabilités à 15 secondes du buzzer sur un shoot impérial en extension qui a libéré la formation de Vincent Collet, en souffrance, certes, mais qui est clairement montée d'un cran sur le plan physique.

Le réveil de Nicolas Batum

Tout avait si bien commencé. Et si l'écart final n'est pas très élevé, l'équipe de France avait pourtant offert un petit récital de basket. Le premier quart-temps, surtout, les Bleus ont mis une intensité d'enfer dès le début de la rencontre. Dans le sillage de Fournier, qui a inscrit neuf des treize premiers points tricolores (13-8, 6e), la formation de Vincent Collet a également pu compter sur une présence de tous les instants de son capitaine, Nicolas Batum. Des deux côtés du parquet, l'ailier des Hornets a été irrésistible, répondant ainsi aux critiques récentes sur son état de forme. Très actif défensivement et judicieux dans ses choix offensifs, Batum a pris ses responsabilités, terminant la rencontre avec une ligne de statistique très complète (12 points 5/9, 3 rebonds, 3 contres et 1 interception en 35 minutes de jeu), rappelant ses plus belles heures sous le maillot de Charlotte.

Cela a donc permis aux Bleus de prendre une avance conséquente. L'écart maximal ayant même atteint les 17 points en début de troisième période (59-42, 24e) après un joli tir primé d'Andrew Albicy, toujours précieux. Rudy Gobert (9 points à 75%, 8 rebonds et 1 contre en 23 minutes), de son côté, a été l'arme dissuasive qu'on connaît. Pour autant, le pivot des Jazz, tout comme ses coéquipiers (27 au total), a commis beaucoup trop de fautes (4). Du coup, tout pensait à croire que les Français allaient gérer cette avance, pas énorme mais suffisante. Sauf que la rencontre a littéralement changé. La Lituanie est remontée à grande vitesse grâce à une défense de tous les instants et une maladresse aussi improbable que désolante des Bleus.

Team USA en quarts ?

Les coéquipiers de Domantas Sabonis (7 points à 33%, 6 rebonds et 4 balles perdues en 26 minutes), pas vraiment à son avantage ce samedi, ont alors infligé un terrible 18-3 aux tricolores (70-72, 38e) annonçant un money time de folie. Les deux équipes se sont alors répondues jusqu'au shoot de la victoire de De Colo et après un coup de sifflet oublié contre Gobert qui aurait permis à la Lituanie d'égaliser à 76-76 sur un lancer de Valanciunas. Pour autant, la France mérite cette victoire tant elle a su élever son niveau dans un premier temps avant de faire preuve d'une sacrée abnégation, sans jamais paniquer. En quarts de finale, les hommes de Vincent Collet affronteront la surprenante République Tchèque ou... les Etats-Unis, vainqueurs solides de la Grèce (69-53).

Coupe du Monde de Basket