Ricky Rubio face à la Pologne
Ricky Rubio face à la Pologne | Juan carlos Hidalgo/EFE/SIPA

L'Espagne tient son rang pour rallier le dernier carré

Publié le , modifié le

Après la surprise argentine face à la Serbie, l'Espagne n'est pas tombée dans le piège polonais et s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du monde (90-78). La Roja retrouve le dernier carré pour la première fois depuis 2006, année où elle avait décroché le titre mondial.

Une surprise, pas deux. Si la Serbie n'a pas tenu son rang face à l'Argentine plus tôt dans la journée, l'Espagne a fait respecter la hiérarchie en dominant la Pologne ce mardi à Shnghai en quarts de finale de la Coupe du monde (90-78). Mené par un quatuor composé des frères Hernangomez, de Fernandez et de Rubio, l'Espagne a résisté au retour des Polonais dans le dernier quart-temps. En demi-finale, les Espagnols affronteront, vendredi, le vainqueur du match entre l'Australie et la République Tchèque.

Jamais réellement inquiétée, l'Espagne a tenu le match à sa main. C'est bien simple, la Pologne n'aura mené qu'une seule fois, à... 6-4. Pour le reste, elle a couru au score derrière un adversaire solide qui a remporté tous ces matches pendant cette Coupe du monde. Ricky Rubio, le meneur de la Roja, est entré dans la légende la Coupe du monde en devenant le meilleur passeur de l'histoire de la compétition, passant l'Argentin, Pablo Prigioni. Le nouveau meneur des Suns en NBA a réussi un match plein avec 19 points et 9 passes. Jauancho Hernangomez (14 points), son frère Willy (18 points) et Rudy Fernandez (16 points) ont aussi participé à cette belle victoire alors qu'en face A.J. Slaughter, le joueur de l'ASVEL, a fin avec 19 unités au compteur.

Coupe du Monde de Basket