Harden USA Serbie
Les Américains ont été sans pitié avec la Serbie. | JESSE D. GARRABRANT / NBAE / GETTY IMAGES / AFP

Team USA écrase la Serbie (129-92) et trône sur le toit du monde

Publié le , modifié le

Eternel favori de cette Coupe du monde en Espagne, Team USA a corrigé la Serbie (129-92) dimanche en finale du Mondial. Les Etats-Unis, quatre ans après leur sacre à Istanbul, ont offert une véritable démonstration de basket au public espagnol. Ils deviennent par conséquent champions du monde pour la cinquième fois de leur histoire.

Seul au monde, cela n'a jamais été aussi vrai pour Team USA. Invaincus lors du rendez-vous espagnol, eux qui étaient des prétendants légitimes au sacre final, les Etats-Unis ont survolé, et c’est peu de le dire, la finale du Mondial les opposant à la Serbie (129-92). Les USA, accrochés l’espace de quelques minutes dans le premier quart-temps, ont profité des défaillances adverses pour faire le trou. Maladroits et dominés dans tous les secteurs de jeu, les Serbes n'ont jamais entretenu l'espoir le permettant de revenir dans cette rencontre. Team USA ajoute à son palmarès un nouveau Championnat du monde, le cinquième de son histoire (après 1954, 1986, 1994 et 2010).

Face à l'ogre nord-américain, la Serbie -quatrième du Mondial 2010- a eu le luxe d'y croire pendant quatre minutes tout au plus. Après s'être bien lancés en menant (7-15), Teodosic et consorts ont encaissé un cinglant 28-6 sur la deuxième partie du premier quart-temps. Les Slaves, médusés et têtes basses, ont continué d'être sanctionné par la suite (67-41, 69% de réussite derrière l'arc). Portés par le duo Irving-Harden (49 points), le premier cité étant désigné MVP du tournoi, les Américains ont franchi la barre symbolique des 100 points sur un "alley oop" de Davis. De quoi boucler sereinement le troisième quart-temps avec une avance conséquente (105-67). 

Ceux-ci n'ont alors plus éprouvé le besoin d'en rajouter, cette finale étant jouée depuis très longtemps. Fort de ce nouveau titre, leur premier doublé mondial, les Etats-Unis sont directement qualifiés pour les JO 2016. Une compétition qu'ils devraient disputer avec "Coach K", l'homme qui a enregistré sa 75e victoire en 76 matches à la tête de la sélection nord-américaine. Depuis la défaite en demi-finale du Mondial 2006 devant la Grèce -la seule qu'il ait connue- les USA restent sur 63 succès d'affilée. Et ce n'est peut-être pas fini, tant l'avenir s'annonce radieux pour cette génération...

Coupe du Monde de Basket