Espagne
Rudy Fernandez (Espagne). | ATTILA KISBENEDEK / AFP

L'Espagne marque les esprits

Publié le , modifié le

L'Espagne a lancé un clair avertissement à tous ses adversaires à venir en démolissant le Brésil (82-63) à la Coupe du monde.

Les Espagnols n'ont laissé planer aucun doute sur le fait qu'ils étaient  bien les patrons du groupe A, et le principal candidat au titre avec les  Etats-Unis. Contre le Brésil, qui les avaient battus en phase de poule des JO-2012  (88-82), ils ont mis les choses au point, avec une démonstration offensive  orchestrée par un Pau Gasol dans une forme étincelante (26 points, 9 rebonds). La triplette NBA des Brésiliens, Nene Hilario, Tiago Splitter et Anderson  Varejao, a implosé face au nouveau joueur des Chicago Bulls, son frère Marc et  Serge Ibaka.

La France a eu une idée de l'ambiance et du défi qui l'attendent mercredi  (20h00) à Grenade. Elle avait battu l'Espagne en demi-finales de l'Euro-2013,  et celle-ci ne rêve depuis lors que de venger cet affront. Champions d'Europe en titre, les Français, faciles vainqueurs lundi de  l'Egypte (94-55), devraient énormément souffrir dans la raquette. L'autre match dans ce groupe A est revenu à la Serbie, qui n'a cependant  pas été souveraine (83-70) devant l'Iran d'Hamed Haddadi (29 pts, 5 rds).

AFP

Coupe du Monde de Basket