Mickael Gelabale
Mickael Gelabale tente de passer entre Dario Saric et Ante Tomic | AFP

La France passe de justesse en quart

Publié le , modifié le

Malgré une entame laborieuse et une gestion de fin de match très compliquée, l'équipe de France a obtenu sa qualification pour les quarts de finale de la Coupe du monde en battant la Croatie 69-64. Les Bleus affronteront en quart de finale l'Espagne qui a dominé le Sénégal 89-56.

Revivez le film du match

Les Champions d'Europe en titre ont tenu leur rang, mais que ce fut dur face à une aussi valeureuse que talentueuse équipe croate. Comme trop souvent, les hommes de Vincent Collet ont peiné à prendre l'ascendant en début de rencontre. Peu en réussite sur les shoots, les Français n'ont tenu dans le premier quart de finale qu'en raison d'un manque d'efficacité de leurs adversaires.

Boris Diaw ratait deux shoots a priori largement à sa portée, et après dix minutes les Bleus ne présentaient qu'un bilan de 3 tirs réussis sur 16. Edwin Jackson et Evan Fournier signaient même deux airballs dont l'équipe se serait bien passée. Fort heureusement, le vent tournait en faveur de la France, qui profitait de la maladresse des Croates.

Fournier en réussite

Fournier redonnait du mordant à l'attaque française et marquait 7 points d'affilée pour redonner l'avantage aux siens à la pause (23-22). En grande forme, l'arrière d'Orlando prenait même la place de Mickaël Gelabale en début de deuxième période. Libérés, les Tricolores repartaient de l'avant et soignaient d'avantage leur statistiques sous le panier.

Auteur de deux contre-attaques, Fournier leur permettait de compter jusqu'à dix longueurs d'avance (37-27, 26e), puis trois interceptions d'affilée de Nicolas Batum (14 pts) enfonçaient le clou (46-30, 29e). Cela commençait à sentir bon pour les coéquipiers de Boris Diaw, d'autant qu'un panier primé de Thomas Heurtel (63-54, 38e) laissaient le banc croate bouche bée.

Les Croates y ont cru jusqu'au bout

Mais une fois encore, les Tricolores peinaient à maîtriser les derniers soubresauts des Croates. Une balle perdue d'Heurtel suivie d'un trois points de l'intenable Bogdanovic relançait totalement la partie (66-64, à 52 secondes de la fin), mais Heurtel limitait les dégâts aux lancers francs. La France tenait sa qualification, et pouvait d'ores et déjà imaginer une belle revanche face à l'Espagne, qui a logiquement remporté son huitième de finale contre le Sénégal.

Romain Bonte