Les Bleus reçoivent leur médaille de bronze de la Coupe du Monde 2014
L'équipe de France médaillée de bronze | GERARD JULIEN / AFP

La France en bronze après sa victoire sur la Lituanie

Publié le , modifié le

L'équipe de France a décroché la médaille de bronze de la Coupe du Monde 2014 en dominant la Lituanie (95-93) en petite finale. Les Bleus n'ont pas souffert du manque de récupération et malgré un trou d'air dans le troisième quart-temps offrent à la France la première médaille mondiale de son histoire. Dans cette ultime rencontre, les leaders Boris Diaw (15 points) et Nicolas Batum (27 points) ont pris leurs responsabilités pour que cette génération exceptionnelle décroche une nouvelle médaille internationale.

Ils l'ont fait ! L'objectif avoué avant la compétition est atteint. Oui l'équipe de France, qui n'avait jamais fait mieux qu'une 4e place en 1954, revient de la Coupe du Monde avec une médaille, celle de bronze en l'occurence. Si l'exploit face aux espagnols restera comme l'un des grands moments de l'histoire du sport français, cette petite finale fera date. Avec ce nouveau podium, après l'Euro 2011, et l'Euro 2013, la France s'inscrit définitivement dans le paysage du basket international.

Une bonne entame

Finalement, le peu de repos entre la demi-finale perdue face à la Serbie et cette petite finale n’aura pas pesé sur les jambes des joueurs français. L’entame de match est parfaite avec un Joffrey Lauvergne, frais pour avoir joué seulement sept minutes vendredi, adroit de loin comme de près qui inscrit sept points consécutifs. Malheureusement, la défense française est aux abonnés absents. Les Lituaniens se régalent au rebond offensif. Valanciunas, malgré une belle résistance de Gobert notamment, se régale Lavrinovic allume à long distance en fin de premier quart-temps, Nicolas Batum lui répond et achève les DIX premières minutes avec 8 points déjà (22-19).

Comme souvent dans une petite finale, les attaques prennent le pas sur les défenses. Côté français, c’est clairement le rebond défensif qui pêche. A la pause, les Baltes comptent 22 rebonds (dont 12 offensifs) contre 14 aux Bleus. Comme le dira Vincent Collet à la mi-temps au micro de Canal +, c’est ce qui empêche les Français de compter 7 ou 8 points d’avance à la pause. Car offensivement, les coéquipiers de Nicolas Batum (13 points à 5/6 à la mi-temps), répondent présent. Lauvergne est adroit, Diot et Gobert apportent leur pierre à l’édifice. Après vingt minutes de jeu, l’équipe de France mène d’un petit point (43-42) dans sa quête de sa première médaille mondiale de son histoire.

La Lituanie en feu au retour des vestiaires

Les signes ne sont pas bons au retour des vestiaires. Réputé comme shooteurs précis, les Lituaniens font honneur à leur réputation en réussissant trois paniers de suite longue distance par Seibutis, Juskevicius et Motiejunas. Les joueurs de Kazlauskas créent un petit écart (54-48, 26’). Heurtel, Diaw et Batum ont beau marquer de près, la Lituanie continue à profiter des errements défensifs français, et se détache (62-54, 27’). Avec cette avance de huit points, les coéquipiers de Valanciunas, absolument parfaitS dans la raquette, font le plus gros écart du match. Les Bleus font ce qu’ils peuvent pour rester en vie mais c’est compliqué, très compliqué tant la défense bleue souffre (71-64).

La France bronzée

Mais cette équipe a du cœur, énormément de cœur. Elle s’accroche aux basques lituaniennes. Après deux minutes de jeu en quatrième quart-temps, les Bleus sont revenus à trois points (73-70) et obligent Kazlauskas à prendre un temps-mort pour stopper l’hémorragie. Cette tentative pour calmer l’euphorie française ne fonctionne pas. Joffrey Lauvergne égalise d’un lay-up tout en finesse (75-75, 36’). La confiance change de camp. Valanciunas rate même un shoot si facile pour lui. Les deux équipes se tiennent (77-77, 37’). Quand la Lituanie fait un petit écart, elle commet une faute de minimes en oubliant les 8 secondes. Le score est de 80-80 à 1’30 de la fin. Boris Diaw fait danser Lavrinovic sous le panier et donne deux points d’avance à son équipe. Le capitaine prend ses responsabilités pour inscrire un nouveau panier en pénétration.

La Lituanie ne marque pas et rend la possession. Malgré une fin de match tendue et un concours de lancer-francs, les Bleus ne tremblent pas. Oui l’équipe de France, sans Tony Parker et Nando De Colo, va décrocher la médaille de bronze de la Coupe du Monde 2014. Après l’argent à l’Euro 2011, l’or à l’euro 2013, Vincent Collet offre à la France sa première médaille en Coupe du Monde. Cette génération s’inscrit définitivement comme la plus belle de l’histoire du basket français.

REVIVEZ LE FILM DU MATCH

Christophe Gaudot @ChrisGaudot