Céline Dumerc
Céline Dumerc jouera sa qualification pour les quarts de finale du Mondial ce mercredi, face au Brésil | OZAN KOSE / AFP

Céline Dumerc : "Cette équipe a besoin de grandir"

Publié le , modifié le

L'équipe de France féminine de basket, qui a signé sa deuxième victoire contre le Canada (63-59) mardi lors du Mondial en Turquie, a besoin de ce genre de victoire "pour grandir", selon sa capitaine Céline Dumerc. Les Braqueuses affrontent le Brésil ce soir en huitièmes (18h00).

- Les matches serrés jusqu'au bout comme celui-ci peuvent-ils faire progresser l'équipe?
"Bien sûr. Quand on doit s'ajuster, régler les détails, cela permet de gagner en expérience. Ce sont des matches comme celui-ci qui vont faire avancer, grandir l'équipe de France. Je suis vraiment contente que nous ayons réussi à décrocher cette victoire. Elle nous fait du bien. Le Canada est depuis des années une équipe super difficile à manoeuvrer. Endy (Miyem, blessée) me manque sur le terrain mais il y a d'autres joueuses, Marielle (Amant), Ana (Cata-Chitiga), Héléna (Ciak) qui prennent le relais. On fait sans, j'espère qu'elle va revenir mais c'est la loi des blessures. On va maintenant rencontrer le Brésil. On connaît leurs qualités. J'ai joué avec Erika de Souza qui est une super athlète. Nos intérieures vont avoir du boulot. Il y a aussi d'autres joueuses, donc cela ne va pas être facile".
   
- Vous ratez de peu l'accès direct aux quarts de finale à cause d'une petite défaite contre la Turquie (48-50)...
"On s'est toutes dit cela au gong final. On était vraiment pas loin. Malheureusement, cela n'a pas basculé de notre côté. On prend de l'expérience à chaque match. On ne va pas changer d'objectif (les quarts). Cette équipe a besoin de grandir au fil des années. Elle n'est pas encore mûre cette année et si ce n'est pas l'année prochaine, ce sera l'année d'après. On avance."
   
- Avez-vous pensé à perdre pour éviter les Etats-Unis en quarts ?
"Bien sûr que cela nous a traversé l'esprit. Mais honnêtement, je préfère jouer contre le Brésil que contre les Tchèques. Si on doit rencontrer les Etats-Unis en quarts de finale, c'est la loi de la compétition. C'est le tirage au sort. On pourrait refaire le monde et se demander pourquoi on joue contre les Turques en premier. Nous sommes des basketteuses, des professionnelles, et nous avons envie de jouer tous les matches pour les gagner."

AFP

Coupe du Monde de Basket