Euroligue : Limoges abat sa toute dernière carte

Euroligue : Limoges abat sa toute dernière carte

Publié le , modifié le

Dernier du groupe B, le CSP est très mal embarqué dans la course au Top 16 en Euroligue. Vendredi soir, les Limougeauds n’auront pas le choix : ils devront se reprendre face aux Allemands de l'Alba Berlin. Sous peine d’être mathématiquement éliminés. A contrario, une victoire ne ferait qu’entretenir un mince espoir de qualification.

L’espoir est infime. Mais Limoges s’y accroche. Le CSP a encore une petite, toute petite chance, d’accrocher le Top 16 de l'Euroligue. A condition de battre l'Alba Berlin, vendredi (20h00), lors de la 9e journée. "Il faut toujours y croire parce qu'on ne sait jamais ce qui peut se  passer, surtout en sport, annonce l'entraîneur Jean-Marc Dupraz. On doit aborder ce match sans calcul."

Pour le champion de France, le "calcul", justement, est simple : une défaite condamnerait le dernier du groupe B. Et pourrait même qualifier le club allemand, le Cedevita Zagreb s'étant incliné jeudi contre le Maccabi  Tel-Aviv (71-82). S’il veut marcher sur les traces de Pau-Orthez, dernière équipe française à avoir intégré les seize meilleurs d’Europe, en 2007, Limoges est dans l'obligation de faire le plein. Autrement dit, de venir à bout de l’Alba Berlin puis de l'immense CSKA Moscou, déjà qualifié, la semaine prochaine.

A Berlin, la "pire prestation de la saison en Euroligue"

Et encore, un tel scénario ne qualifierait même pas forcément l'équipe de Jean-Marc Dupraz. Il lui faudrait encore compter sur des faux pas de ses concurrents. Pour ne rien arranger, le CSP a le handicap d'un point-average défavorable en cas d'égalité avec ses rivaux. Il peut encore inverser la tendance avec l'Alba Berlin mais il faudrait pour cela remonter les 23 unités de retard concédées à l'aller (66-89).

Alors plutôt que de se projeter sur une improbable qualification, Jean-Marc Dupraz attend des joueurs "revanchards" par rapport au match aller à Berlin. Le CSP y avait réalisé sa "pire prestation cette saison en Euroligue". Depuis, Leo Westermann et ses partenaires ont enchaîné des résultats encourageants. Toujours au sommet du classement en Pro A, ils ont dominé Chalon-sur-Saône (78-63) mardi, cinq jours après avoir décroché une victoire inattendue, déjà à Beaublanc, en Euroligue contre Malaga (67-64).

Gil Baudu @gbaudu