Ali Traoré Nanterre
Ali Traoré sous le maillot de la JSF Nanterre | YURI KADOBNOV / AFP

Nanterre veut refaire un "coup"

Publié le , modifié le

Les basketteurs de Nanterre reçoivent Barcelone avec l'ambition de rééditer leur exploit du match aller, ce qui les qualifieraient presque à coup sûr pour le Top 16 de l'Euroligue, vendredi (20h15) lors de la 8e journée. En s'imposant en Catalogne le 31 octobre (71-67), le club de banlieue parisienne au modeste budget avait réussi l'un des plus beaux coups d'éclat de l'histoire du basket français.

Un mois plus tard, l'équipe a confirmé son potentiel en enchaînant deux  victoires supplémentaires pour s'installer à la quatrième place du groupe A, la dernière qualificative pour le niveau supérieur, à trois journées de la fin. Avec deux succès d'avance sur ses deux poursuivants, le Budivelnik Kiev et  le Partizan Belgrade, opposés ce jeudi en Serbie, le champion de France surprise de la saison 2012-2013 est en passe de réussir ce qu'aucun club hexagonal n'a plus été capable de réaliser depuis Pau-Orthez en 2007.

"On est encore loin d'être qualifiés. Et ce n'est pas de la fausse modestie que de le dire. Pour y arriver, il nous faut réaliser encore un exploit. Ce sera le plus dur parce que maintenant toutes les équipes sont prévenues", tempère l'entraîneur Pascal Donnadieu. A l'aller face au Barça, Nanterre, passé en vingt-six ans du plus bas niveau départemental au gotha européen avec de maigres moyens, avait pu jouer  sur l'effet de surprise.

Barcelone "probablement très motivé"

Pris un peu de haut par leurs adversaires, menés de neuf points à la fin du troisième quart-temps, les Franciliens avaient renversé la situation grâce à une défense dure, leur principal atout dans cette compétition. Les Catalans n'étaient alors pas forcément au top. Depuis, ils ont engrangé quatre succès consécutifs, dont le dernier la semaine dernière contre le leader Fenerbahçe (94-81), pour assurer leur place parmi les seize meilleures équipes du continent.

Bien que déjà qualifiés, les Catalans seront "probablement très motivés" à l'idée d'effacer l'affront subi à l'aller, selon l'ailier fort de Nanterre Will Daniels. "Barcelone, c'est un grand club, avec un bon entraîneur et beaucoup de bons joueurs. Cela va être un match très difficile. On devra être concentré, déterminé, leur imposer une défense rude et dominer au rebond pour pouvoir l'emporter", souligne l'Américain. Pour rivaliser avec Juan Carlos Navarro, Ante Tomic ou encore Bostjan Nachbar, MVP (meilleur joueur) de la dernière journée, la JSF pourra compter sur l'ensemble de son effectif à l'exception, une fois encore, de l'ailier ukrainien Sergii Gladyr, deuxième meilleur marqueur de Nanterre (12 points) en Catalogne.

AFP

Coupe d'Europe de Basket