Gelabale Le Mans Eurocup
Mickael Gelabale et Le Mans à la peine en Eurocup | PHOTOPQR/LE MAINE LIBRE

Nanterre a mis le feu, Le Mans s'est éteint

Publié le , modifié le

Pour voir une équipe française faire le spectacle et gagner en Eurocup, il fallait aller à Nanterre où la JSF a étrillé les Allemands de Bonn 101-78. Un festival des Franciliens avec 21 pts de Campbell et 18 de son compère Invernizzi. En revanche, Le Mans est quasiment éliminé de la course au Last 32 après sa défaite à domicile contre Ludwigsburg 81-75 après prolongation. Un camouflet pour le MSB qui balbutié son basket pendant 45 minutes.

L'Europe se refuse au Mans. Hormis un succès à Brindisi, dernier de la poule B, le MSB n'y arrive pas. Pis, à Antarès, les Sarthois ont perdu pour la troisième fois mardi face aux modestes allemands de Ludwigsburg. Les hommes d'Erman Kunter n'avaient pas le droit à l'erreur mais ils n'ont jamais réussi à maîtriser les débats. Dominés au rebond (50 à 39), leur défense en zone n'a pas servi à grand chose tant les deuxièmes chances ont été nombreuses pour leur adversaire. Avec le réveil de leur international finlandais Huff (21pts, 5/12 à 3 pts), les Allemands ont été bien plus séduisants. Ce n'est que sur un tir primé au buzzer de Lofton que Le Mans arrachait la prolongation après avoir le plus souvent couru après le score dans la deuxième mi-temps. Un espoir de courte durée pour les Manceaux dont les cadres ont failli. Malgré ses 17 pts, McKee n'a pas réussi à guider les attaques de son équipe. Quant à l'arrière Pape-Philippe Amagou (2 pts), il est passé à côté. La prolongation a démarré par un 7-0 pour Ludwigsburg. Un handicap trop difficile à remonter pour un MSB brouillon qui s'inclinait logiquement 81-75. Son match retour en Allemagne la semaine prochaine pourrait sonner définitivement le glas de son avenir dans la compétition.

Nanterre insolent d'adresse

A Nanterre, la JSF a mis dix minutes à démarrer. Un petit quart-temps à 16 pts pour se chauffer avant l'éruption d'un volcan en fusion. Sur un nuage des deux côtés du parquet, les Verts ont remis Bonn à sa place avec brio. Le nouveau Maurice-Thorez n'attendait que ça et a vibré jusqu'au bout. Avec six joueurs au dessus des 10 pts et neuf marqueurs différents, tout le monde a participé à la fête. Mention spéciale pour Terrance Campbell avec ses 21 pts (5/10 à 3 pts) et Hugo Invernizzi (18 pts, 5/8 à 3 pts). Nanterre a terminé le match avec une adresse insolente de 64 % à 2 pts et 48 % à 3 pts. Quand ils sont à ce niveau de confiance, les Franciliens sont inarrêtables ! Ce succès face à un adversaire direct permet à Nanterre de repasser en positif (3 v, 2 d) et d'envisager une qualification pour la 2e phase.

Coupe d'Europe de Basket