Nanterre Barcelone Euroligue
Navarro (Barcelone) à la baguette du Barça | FRANCK FIFE / AFP

Nanterre avait le Barça dans le viseur

Publié le , modifié le

Vainqueur surprise à l'aller au Palau Blaugrana, Nanterre a failli rééditer son exploit face à Barcelone. Vendredi, la JSF a eu la balle de match en fin de match mais s'est finalement incliné 78-82. Il manque toujours un succès aux Nanterriens pour valider leur billet pour le Top 16 de l'Euroligue.

Une semaine après sa victoire contre Belgrade, Nanterre avait sa première balle de qualification pour le Top 16. Ce n'était pas la plus facile car Barcelone se présentait à la Halle Carpentier revancharde après sa défaite surprise contre les Franciliens à l'aller (67-71). Les Catalans affichaient la mine des grands soirs, celles des gros matches. La JSF a définitivement gagné le respect de ses adversaires. Ce n'est pas la fin de match qui va changer ce nouveau statut. Coupable d'avoir pris un éclat dans le deuxième quart-temps (37-47, 20e), Nanterre s'est traîné une dizaine de points comme un boulet jusqu'à l'entame du money-time. Les Franciliens n'étaient jamais très loin mais jamais trop près non plus. La satisfaction était défensive. La JSF faisait le job pour freiner les ardeurs barcelonaises mais les problèmes en attaque étaient récurrents. Avec 43% de tirs à 2 pts contre 77 % pour le Barça, c'était très compliqué.

Le Barça a tremblé

Mais comme Manchester United en foot à l'époque de Sir Alex Ferguson, il existe un "Donnadieu-Time". A force d'y croire et d'essayer, la JSF a remis le feu à la Halle Carpentier. David Lighty a pris les choses en main dans un final ébouriffant pour remonter un écart important (67-78). Les Verts remontaient leur handicap en multipliant les tirs primés. Même Johan Passave-Ducteil y allait de son 3 pts (78-80, 40e). En défense, Foster y allait lui de son stop sur Navarro et l'exploit était possible. Comme en Catalogne. A la baguette, David Lighty a pris ses responsabilités mais sa pénétration a échoué face aux géants du Barça. Sur le contre, Abrines scellait le score du match (78-82). Kiev éliminé après sa défaite jeudi au Partizan Belgrade, Nanterre aura une autre balle de match à jouer en Ukraine la semaine prochaine.

Réac​tion

Ali Traoré (pivot de Nanterre): "Cette  fois-ci, ce n'est pas passé. On a joué contre une équipe de Barcelone  particulièrement préparée ce soir et qui a fait un très bon match. Ils ont  manqué d'un peu d'adresse à trois points, mais ils nous ont ciblés à  l'intérieur, ils ont parfaitement ciblé notre défense. Ils ont fait un match  très sérieux. C'est dommage, il nous a manqué quelques tirs importants et une  bonne défense au deuxième quart où l'on s'est fait un peu écraser (18-30), un  peu de réussite et un petit poil de chance pour nous aider à la fin. Le match à  Kiev la semaine prochaine sera  décisif. Je pense que si on gagne celui-là, on  sera tranquille (pour le Top 16). Mais ce sera compliqué car ils ont encore une  chance de se qualifier et vont essayer de la jouer crânement. Il va falloir  être prêt là-bas."

Coupe d'Europe de Basket