Limoges-Vitoria
. | Maxppp - Stéphane Lefèvre

Limoges se complique l'avenir en Eurocoupe

Publié le , modifié le

Limoges est passé tout près d'une nouvelle performance en s'inclinant sur le parquet des Allemands d'Oldenburg (92-88) lors de la 5e journée d'Eurocoupe. Pour un CSP qui a toujours dans la partie, cela s'est joué sur peu de choses, quelques points perdus sur lancers-francs dans les dernières minutes par exemple. Ce revers complique pourtant l'avenir européen de Limoges qui n'a plus qu'une infime chance d'accrocher la 2e place qualificative de son groupe.

Après les deux victoires inattendues contre Valence, qui venaient après deux défaites décevantes, les champions de France avaient retrouvé l'espoir d'une qualification dans cette 2e compétition européenne où ils avaient été reverser après avoir échoué en Euroligue. Avec une victoire contre Oldenburg, ils auraient pu y croire davantage. Désormais la situation est plus complexe et ils n'ont pas leur destin entre leurs mains. Même si la nouvelle défaite concédée par Valence ce mercredi soir à Salonique (75-72) leur permet d'entrevoir une nouvelle chance. Battus de 13 points à l'aller, ils devront battre les Grecs let inverser la tendance ors de la dernière journée, tout en ayant un oeil sur le match sur Valence qui recevra Oldenburg  avec la qualification pour objectif. 

Le CSP battu sur les détails

On se souvient que c'est la défaite du match aller à Beaublanc qui avait entraîné le changement d'entraîneur, aussi sur son banc Dusko Vujosevic a-t-il eu de quoi être malgré tout satisfait de la prestation de son équipe qui affiché un collectif solide. Will Daniels (15 pts) et Nobel Bougou-Colo (14) ont apporté leur écot, tout comme Leo Westermann (13 pts) dans une partie de bras de fer qui n'a finalement rendu son verdict que dans les deux dernières minutes. Après avoir compté 5 points de retard à l'entame du dernier quart-temps, le CSP avait à ce moment-là la possibilité de revenir à hauteur voire de passer devant, mais il laissait des points en route. Les Allemands, très solides également et très adroits sur les shoots extérieurs, à l'image de Duggins (21 pts) ne laissaient, eux, guère passer leurs occasions, et conservaient une marge suffisante pour l'emporter.

Christian Grégoire

Coupe d'Europe de Basket