Westerman Limoges
Le meneur limougeaud Léo Westerman | MAXPPP

Limoges proche de l'élimination, Strasbourg espère encore

Publié le , modifié le

Limoges est pratiquement éliminé de l'Eurocoupe après sa lourde défaite à domicile 82 à 65 contre l'équipe espagnole de Gran Canaria en huitièmes de finale aller. Gagner de 17 points en Espagne au retour semble bien improbable, surtout au vue de la domination des Ibères à Beaublanc. Dans le même temps, Strasbourg s'est également incliné à domicile, mais les deux points de retard (78-76) contre les Allemands d'Oldenburg laissent encore un petit espoir aux Alsaciens avant le match retour. Mais il faudra y réaliser un gros match.

Les Limougeauds ont été distancés d'entrée (11-0) après un festival du shooteur finlandais Sasu Salin, meilleur marqueur du match (18 points). Le retour à huit points à la pause n'a été que provisoire. Les Espagnols, beaucoup mieux organisés et plus adroits, ont repris le large au retour des vestiaires. Le meneur Léo Westermann et Nobel Boungou-Colo ont été les seuls Français à surnager (13 points chacun).

Le CSP avait pourtant eu tout le temps pour préparer ce match, n'ayant pas participé à la Leaders Cup le week-end dernier. Au contraire Gran Canaria est allé jusqu'en finale de l'équivalent espagnol, la Coupe du roi, battu seulement par le champion d'Europe en titre, le Real Madrid. "Ils ont été plus adroits, plus durs, tout simplement meilleurs. Ça va être très compliqué. 17 points, ça fait beaucoup, d'autant qu'on sait qu'ils jouent très bien à domicile", a commenté Westermann.

Strasbourg battu et face à un voyage délicat

Dans l'autre matche d'un club français, les Strasbourgeois, qui semblaient encore sous le coup de la perte de leur trophée en Leaders Cup, ont dû faire la course-poursuite tout au long de la première mi-temps, conclue avec quatre points de retard sur les Allemands en dépit des 12 points de Beaubois. Ils n'avaient mené qu'après l'ouverture du score (2-0). Paul Lacombe, blessé à Disneyland, a aussi apporté sa contribution avec 10 points en dix minutes de jeu. L'autre blessé à la Leaders Cup, Matt Howard, a également joué (11 min) sans sa réussite habituelle.

Au retour des vestiaires, Strasbourg laissait le troisième du Championnat d'Allemagne s'échapper un peu plus, jusqu'à compter jusqu'à neuf points d'avance (45-54). C'est alors qu'Howard décidait de prendre les choses en main et, après un premier panier à deux points, plaçait la SIG en tête pour la première fois depuis le début de la partie (55-54, 27e). Dans la foulée, l'Américain ajoutait deux nouveaux points pour donner quatre longueurs d'avance aux Strasbourgeois. Mais Odenburg, grâce des lancers francs et des paniers de Machado, reprenait le commandement à la fin du troisième quart-temps (57-61). Dans le dernier quart-temps, Strasbourg a fait illusion grâce aux paniers primés de Collins et Weems pour tenter d'arracher la victoire, mais à chaque fois Odenburg répondait présent par Duggins et Paulding pour finalement l'emporter de deux points.

francetv sport @francetvsport