Limoges Westermann Dupraz
Léo Westermann et son coach Jean-Marc Dupraz | PHOTOPQR/L''ALSACE

Limoges dit adieu à l'Euroligue

Publié le , modifié le

Limoges devait absolument s'imposer sur le parquet du Cedevita Zagreb, vendredi lors de la 7e journée d'Euroligue, pour conserver une chance espoir minime de se qualifier pour le Top 16. Les champions de France ne sont pas parvenus à se surpasser pour l'emporter face à la seule équipe qu'ils ont battue, au match aller, dans cette compétition; ils se sont même lourdement inclinés (102-83) et ont vraisemblablement dit adieu à l'Euroligue. Aucune équipe française n'a accédé au 2e tour depuis Pau-Orthez en 2007.

Le CSP n'a plus grand-chose à espérer, même si mathématiquement il n'est pas encore totalement éliminé à trois journées de la fin. Il compte deux victoires de retard sur l'Alba Berlin, qui occupe actuellement la 4e et dernière place qualificative, et les avait corrigés à l'aller (66-89). Il lui faudrait désormais un miracle, et trois victoires sur les trois derniers matches, ainsi que des circonstances arithmétiques favorables pour sa tête.

La leçon croate

Comme depuis le début de la saison en Euroligue, le CSP s'est montré inconstant et bien tendre. Il a trop manqué de dureté physique et de combativité pour gêner des Croates à l'adresse insolente (13 sur 23 à trois  points). Dès le départ, une pluie de tirs primés s'est abattue sur les Limougeauds, malgré les variations défensives apportées par leur entraîneur Jean-Marc Dupraz.

A ce petit jeu, l'arrière croate Fran Pilepic s'est montré le plus doué (21 points), et Limoges n'a pas tardé à prendre l'eau (24-32, 10e), malgré les efforts de Nobel Boungou Colo (13 pts en 10 minutes, 18 au total). Pour encore aggraver sa situation, Limoges a multiplié les pertes de balle (11 dans les 14 premières minutes, 20 au final), permettant au Cedevita de prendre le large (26-42, 14e). Avec le retour à la mène de Léo Westermann (11 pts, 6 interceptions, 4  passes décisives), l'adresse de Jamar Smith (14 pts) et l'activité de James Southerland (9 pts, 4 contres), le CSP a toutefois un peu mieux fini cette première période (43-52, 20e)

Mais sa tentative de zone presse n'a pas perturbé longtemps des Croates d'une grande intelligence. Le Cedevita a vite retrouvé son jeu collectif (31 passes décisives), pour servir Miro Bilan (24 pts, 8 rds) et repartir de  l'avant (77-65, 30e).Toutes les tentatives de recoller de Limoges ont ensuite été accueillies par de nouveaux tirs primés et le CSP a fini par lâcher prise. Les Limougeauds auront peut-être du mal à se remettre de la leçon infligée par la jeune équipe croate, qui a montré de fort belles choses et peut, elle, encore rêver au Top 16.

Christian Grégoire