Paoline Salagnac a inscrit 17 points face à la Roumanie.
Paoline Salagnac a inscrit 17 points face à la Roumanie. | AFP

Les Bleues s'en sortent in extremis

Publié le , modifié le

A Timisoara, l’équipe de France s'est imposée péniblement face à la Roumanie (76-67), pays hôte de cet Euro 2015. Les Bleues ont fait la différence dans les dernières minutes, grâce notamment aux 17 points de Paoline Salagnac. Les joueuses de Valérie Garnier signent ainsi leur troisième victoire lors de ce premier tour. Lundi après-midi (17 heures), elles joueront la première place du groupe A face au Monténégro.

La France a évité de peu  l'humiliation d'une défaite contre la Roumanie (76-67), lors de la 4e journée de  l'Euro-2015, montrant des lacunes alarmantes pour la suite,  dimanche à Timisoara. Les vice-championnes d'Europe, victorieuses de l'Ukraine (79-55) et de la République tchèque (85-75), ne s'attendaient pas à rencontrer une telle résistance de la part d'une équipe qui avait perdu ses deux premiers matches.

Une défaite était même inconcevable, tant la Roumanie apparaissait comme l'une des plus faibles équipes engagées. Mais la France a dû attendre la  dernière minute pour véritablement se détacher. Qualifiée pour le deuxième tour, elle essaiera d'obtenir la première place du groupe A lundi (17h00) contre le Monténégro, seule autre équipe invaincue  dans cette poule.

Dans une salle ne sonnant pour une fois pas complètement creux, la Roumanie, qui n'avait plus disputé de phase finale d'un Euro depuis 2007, a livré de loin son meilleur match depuis le début du tournoi. Les Françaises n'étaient peut-être pas totalement prêtes dans les têtes pour le combat qu'elles ont eu à mener. Elles ont été battues en agressivité dans les duels par des Roumaines déchaînées et mises en confiance par leur réussite extérieure.

Obnubilées par leur désir d'amener le ballon à l'intérieur, les Bleues en ont oublié de prendre les tirs extérieurs qui auraient permis de désengorger la raquette (un seul tir à trois points pris et raté lors des vingt premières  minutes). Mais c'est encore en défense - leur habituel point fort - qu'elles ont montré des failles inquiétantes.

La Roumanie, qui n'avait marqué que 66 points  de moyenne sur ses deux premiers matches, en a mis 40 lors des vingt premières minutes. Les Roumaines ont fait preuve d'une grosse adresse extérieure, à l'image de  Claudia Pop, auteur d'un 3/3 à trois points. Et la meneuse Ancuta Stoenescu, qui a marché sur Céline Dumerc, a amené beaucoup d'énergie en attaque (14 pts à  la pause).

Salagnac, la délivrance

Menées à la mi-temps (37-40), les Françaises ont continué à être perturbées  par les variations défensives des Roumaines. Elles n'ont trouvé des solutions  qu'au poste 4, avec Endi Miyem (14 points) et Sandrine Gruda (16 pts, 9 rebonds). La situation est devenue véritablement inquiétante quand les Roumaines,  beaucoup plus volontaires, ont pris 11 points d'avance (63-54, 31e). Mais elles ont commencé à marquer le pas physiquement.

Bien conscientes du danger, les Bleues ont haussé leur agressivité  défensive. A deux minutes de la fin, la Roumanie était encore dans le match  (65-69). Mais la réaction des Françaises est intervenue juste à temps pour leur permettre de récupérer quelques ballons de contre convertis par une Paoline Salagnac salvatrice (17 pts).

AFP

Coupe d'Europe de Basket