La Disney Arena
Le partenariat entre la LNB et Disneyland a séduit l'Euroligue | PHOTOPQR/LE PROGRES

La France garde son ticket en Euroligue

Publié le , modifié le

La France va continuer à avoir un représentant en Euroligue de basket et il n'y a "aucune raison que cela change à l'avenir", a déclaré le patron de l'Euroligue Jordi Bertomeu en marge de la Leaders Cup à Disneyland Paris.

Malgré des résultats sportifs très décevants sur la scène européenne, la  France "reste une priorité" pour l'Euroligue en tant que "grand pays de basket"  et en tant que "marché important", a confirmé M. Bertomeu. "Il n'y a pas de plans de changer la position de la France en Euroligue, ni  en Eurocoupe (la deuxième Coupe d'Europe) d'ailleurs. Il y aura bien un  représentant au tour principal de l'Euroligue et probablement une équipe au  tour préliminaire. Bien sûr qu'on aimerait voir les équipes françaises avoir de  meilleurs résultats. Mais ça ne dépend pas de nous", a-t-il ajouté. Depuis trois saisons, la France ne compte plus qu'une équipe directement  qualifiée pour l'Euroligue et même cette maigre représentation était menacée à  en croire des propos alarmistes tenus dernièrement par le président de la Ligue  nationale de basket, Alain Béral.

L'Euroligue félicite la LNB

Tout en balayant cette hypothèse, M. Bertomeu a salué le partenariat noué entre la LNB et Disneyland Paris pour héberger l'ex-Semaine des As, le  qualifiant même de "meilleure nouvelle venue de France depuis dix ans". "C'est une expérience unique qui est bonne pour le basket français et le  basket européen. C'est pourquoi je tenais à être là. Ce partenariat est un  excellent outil pour promouvoir notre sport auprès des enfants et des familles  qui est l'un des objectifs de l'Euroligue", a-t-il dit. Alain Béral s'est déclaré "un peu plus détendu qu'il y a quelques jours" et  "satisfait de voir cette belle première cuvée" qui, selon le vice-président de  Disneyland Paris Thierry Pedros, a de bonnes chances d'être reconduite.

AFP

Coupe d'Europe de Basket