Chalon Hazell Leaders cup
L'Elan Chalon | PHOTOPQR/LE PROGRES

Chalon chute devant Varèse en Coupe FIBA

Publié le , modifié le

L'aventure de Chalon en Europe Coupe FIBA s'est terminée vendredi dans sa salle du Colisée qui accueille le final four de la compétition, par une défaite en demi-finales face aux Italiens de Varèse (91-82). Trop intermittents dans leurs intentions offensives, les Chalonnais pourront regretter d'avoir connu quelques trous d'air dans un match pourtant à leur portée.

Car si le club de Varèse a été cinq fois lauréat de la Coupe d'Europe des clubs champions dans les années 1970, il est aujourd'hui loin de son lustre d'antan, et n'était pas un adversaire insurmontable. Devant son public, l'Elan avait toutes les cartes en main pour poursuivre sur sa belle série dans cette épreuve, 3e niveau des compétitions européennes, et succéder à Nanterre, victorieux en 2015. Les joueurs de Jean-Denys Choulet, déjà qualifiés en championnat et donc libérés des soucis domestiques, pouvaient être entièrement tournés vers ce rendez-vous, car quel qu'en soit le niveau, un titre européen reste quelque chose d'exceptionnel sur une carte de visite, surtout pour le basket français. Meilleure attaque de la compétition, avec 90,4 points de moyenne avant ce match, la formation chalonnaise est pourtant passée à côté dans ce secteur. Et c'est ce qui lui a coûté la victoire.  

Un manque de régularité 

Les Chalonnais n'ont hélas pas été suffisamment réguliers; ils ont manqué de tranchant en défense et n'ont pas réussi à rester sur la cadence offensive affichée lors d'une première période relativement maîtrisée. En effet après dix premières minutes compliquées (25-31), les Bourguignons s'étaient sublimés dans le deuxième quart-temps, en s'appuyant sur leurs deux Américains phares Jeremy Hazell (19 points, 7 rebonds) et John Roberson (12 points, 5 passes décisives). Les Chalonnais passaient même un 20 à 2 aux Italiens pour renverser la situation à la pause (53-48).
Mais Varèse, auteurs de 22 passes décisives (14 pour l'Elan), rendaient la pareille aux Français, dans un 3e quart-temps compliqués pour eux, en infligeant un 21-2 bien aidé par la nonchalance défensive des Chalonnais notamment mament dans sa raquette.

Une adresse en panne

L'Elan a pourtant rendu une bonne copie aux rebonds mais a aussi manqué d'adresse à trois points (28%), son habituel point fort, trop peu pour espérer gagner. La flèche longue distance de Kalinoski a bien créé un frémissement dans les tribunes à l'approche de la dernière minute, Chalon revenant à 79-84. En vain: l'espoir était rapidement douché par Maalik Wayns (17 pts), l'un des hommes forts de Varèse, après un temps mort salvateur pour les Italiens. 

En toute fin de match, les Chalonnais, à la peine sous le panneau, ont abusé des shoots longs alors qu'ils étaient dans des positions bien trop défavorables, et se sont trop précipités pour tenter de revenir au score. Ils ont ainsi donné de ballons de contres qui ont permis à Varèse de sceller le sort de la rencontre. 

En finale, Varèse rencontrera Francfort qui a battu le club russe de Krasnoïarsk (59-56)

Christian Grégoire

Coupe d'Europe de Basket