Bourges Euroligue
Les joueuses de Bourges se félicitent | MAXPPP - XAVIER DE FENOYL

Bourges s'offre une "belle"

Publié le , modifié le

Les filles de Bourges ont effacé leur défaite du match aller à Koursk, en prenant leur revanche sur les Russes (64-62) vendredi en quart de finale retour de l'Euroligue. Avec ce court mais précieux succès, elles s'offrent un match d'appui pour espérer aller chercher une place dans le dernier carré de la compétition.

Si elles avaient craqué dans les dernières minutes lors de la première manche après avoir longtemps rivalisé, cette fois-ci les Berruyères ont toujours été dans le coup, les deux équipes se tenant point après point, et surtout elles su maintenir leur rythme sans jamais se laisser déborder.

Dans leur salle du Prado où elles sont toujours invaincues en Euroligue, Céline Dumerc et ses partenaires ont décroché la victoire en se battant comme des lionnes. Leur adresse à deux points (53%) ainsi que leur défense de fer leur ont permis de faire la différence dans cette rencontre très serrée où Endy Miyem (19 points, 7 rebonds) et Helena Ciak (14 pts, 17 rbds) ont été impressionnantes.

Course -poursuite

Les Berruyères ont mené pendant quasiment toute la première mi-temps avant  de connaître un passage à vide dans les 25 dernières secondes. L'adresse primée de Jelena Milovanovic a remis le club russe à la même hauteur (31-31). Une mauvaise gestion du ballon par la suite a permis à Epiphanny Prince d'aggraver  le score à la pause (31-34). Les joueuses de Valérie Garnier sont repassées devant grâce à Paoline Salagnac (43-42). Déjà excellente à l'aller, l'infatigable arrière s'est  déchaînée dans ce troisième quart-temps en inscrivant dix points en moins de quatre minutes.
Bourges pouvait démarrer le dernier acte avec trois points d'avance (47-44)  et entretenir l'espoir d'un match d'appui. La bataille devenait de plus en plus ouverte mais Koursk ne lâchait pas le morceau et parvenait à recoller par  Milovanovic (52-52), en réussite à longue distance.

Des ressources mentales

Bourges a durci sa défense et trouvé des solutions en attaque par l'intermédiaire d'Endy Miyem (60-57). Un panier de Dumerc (64-59) approchait les Tango de la victoire avant que Nnemkadi Ogwumike, d'un fabuleux tir derrière l'arc, ne redonne espoir à Koursk (64-62). Mais sur un contre dans les dernières secondes, Prince ratait son lay-up  pour le plus grand bonheur des Berruyères.Celles-ci ont fait ce qu'elles avaient à faire pour garder ouverte la porte européenne. Certes, elles ne sont pas devenues favorites pour autant, mais elles ont montré de belles qualités mentales, et le nouveau déplacement en Russie sera un autre match.  

Christian Grégoire