Céline Dumerc (Bourges)
Céline Dumerc (Bourges) | ATTILA KISBENEDEK / AFP

Bourges monte dans le grand huit

Publié le , modifié le

Les demoiselles de Bourges se sont qualifiées pour le "Final Eight" de l'Euroligue en s'imposant en match d'appui des play offs (66-59) face aux Polonaises de Cracovie. Battues à l'aller dans leur salle, les championnes étaient revenues de l'enfer en allant gagnant au match retour en Pologne pour s'offrir cette "belle" qu'elles sont allées chercher avec beaucoup d'engagement et de coeur.

Les choses étaient pourtant mal engagées pour les Berruyères, dominées par la puissance polonaise en première période, avec pour couronner le tout, beaucoup de déchet aux tirs et des ballons perdus, surtout aux rebonds où les coéquipières de Céline Dumerc ont mis du temps avant de trouver  la bonne carburation. Avec le retour de l'ailière américaine Alana Beard, les Polonaises avaient retrouvé la fluidité offensive qui leur avait complètement fait défaut chez  elles. Les Françaises payaient elles une maladresse insigne (28% à la pause), avec en particulier beaucoup de tirs relativement aisés gâchés sous les panneaux.

Ensuite, elles ont su retrouver de la régularité dans leur lancement de jeu, de la constance, et une agressivité qui leur a permis de mettre la pression sur les filles de Cracovie. Car  Bourges s'est retrouvé sur ses traditionnelles valeurs défensives, à l'image d'Emmeline Ndongue (11 rebonds) effectuant un travail titanesque sur Tina Charles, la superstar américaine de Cracovie, finalement tenue à 19 points et 16 rebonds. Avec "Caps" à la manoeuvre, Endene Miyem en réussite (20 points, 14 rebonds) et beaucoup de présence défensive, les filles de Valérie Garnier ont petit à petit pris l'ascendant, tout en maîtrisant les grands gabarits. .

Le match s'est joué dans les trois dernières minutes, mieux gérées par Bourges, avec l'expérience de Styliani Kaltsidou (11 pts) et Céline Dumerc (12 pts), et la rentrée incisive de la jeune Romane Bernies (12 pts).Les Berruyères ont bataillé pour sortir victorieuse d'un match encore une fois laborieux, mais leur détermination leur a permis de faire la différence et de se se qualifier  pour participer du 18 au 24 mars à Ekateringbourg en Russie, à leur premier Final 8, elles qui en avaient manqué la première édition l'an passé, après avoir été éliminées en play-offs. Dernier club français à avoir atteint le Final Four, en 2008, Bourges aura pour ambition en Russie de revenir au moins parmi les quatre meilleures équipes continentales en passant un tour.

Christian Grégoire

Coupe d'Europe de Basket