Limoges public Beaublanc 2014
Le public du CSP Limoges à Beaublanc | PHOTOPQR/LE PROGRES

Beaublanc va bouillir pour le retour de l'Euroligue à Limoges

Publié le , modifié le

L'ambiance devrait être surchauffée vendredi à Limoges, où le CSP reçoit (20h00) le Cedevita Zagreb dans un match de la 2e journée de l'Euroligue messieurs déjà capital pour la qualification pour le Top 16.

Les places se sont vendues comme une bouchée de pain pour le retour de  l'Euroligue à Beaublanc, la salle mythique du CSP, après une interruption de 16  ans. "Ça va être une véritable fête du basket, le genre de moments que l'on a  envie de partager avec les supporteurs", observe le pivot limougeaud Fréjus  Zerbo. "Tous les joueurs savent que ça va être le match, l'événement de l'année",  n'hésite-t-il pas à dire. "Les gens seront au taquet. Certains supporteurs ont  peut-être coché ce moment depuis le titre de champion. Il ne sera pas question  de se relâcher." "Quand j'ai resigné cet été, mon but était de jouer l'Euroligue ici, quel  qu'en soit le prix", ajoute-t-il. "On s'est battu l'an dernier pour jouer ce  genre de matches devant le public limougeaud." La pression sera immense sur le champion de France, qui a connu un départ  douloureux en C1, en s'inclinant sèchement la semaine passée sur le parquet du  Maccabi Tel-Aviv (76-92), le tenant du titre.

On va tout donner

Le Cedevita, qui participe à l'Euroligue pour la deuxième fois en trois  ans, est une équipe que Limoges doit impérativement reléguer derrière lui pour  avoir une chance d'être le premier club français depuis Pau-Orthez en 2007 à  atteindre le Top 16. Le club croate, dont l'effectif est à une exception près composé de joueurs  locaux et qui est entraîné par le sélectionneur national Jasmin Repesa, a lui  aussi eu du mal à se mettre au niveau de l'Euroligue. Privé de sa recrue vedette Roko Ukic, il a subi une sévère défaite à  domicile devant Malaga (63-78) lors de la 1re journée. Limoges a sans doute la qualité pour se défaire de cet adversaire, à  condition de montrer un visage plus velléitaire qu'au Havre (79-85) lors de la  dernière journée de ProA. "C'est le premier match à domicile du CSP en Euroligue depuis 17 ans (16  ans, Ndlr), ça va forcément être énorme. On s'attend à une grosse effervescence  en tribune. On va tout donner pour ce match", promet Léo Westermann. "La qualification passe par les matches à domicile", souligne le meneur  international. "On se doit de gagner cette rencontre. Si on perd,  mathématiquement rien ne sera perdu mais nos chances diminueront  considérablement."

AFP

Coupe d'Europe de Basket