Basket Equipe de France Vincent Collet
Vincent Collet donne ses consignes sur le terrain | AFP - Janek Skarzinski

Collet: "Une équipe expérimentale"

Publié le , modifié le

Après la large défaite contre la Turquie (95-77) en 8e de finale du Mondial, Vincent Collet, le sélectionneur de la France, trouvait quelques motifs pour ne pas baisser la tête: "On était quand même avec une équipe expérimentale. Mais elle a aussi montré de très belles choses et tout n'est pas négatif dans ce Mondial. On n'est juste pas assez forts pour jouer dans cette cour-là." La France va finir 9e de ce Mondial.

- Comment expliquez-vous cette lourde défaite ?
- "La Turquie était plus forte que nous tout simplement. On s'est battu avec nos armes mais elles étaient insuffisantes pour rivaliser avec cette équipe qui joue comme possédée par l'événement devant son public. Pendant quinze minutes on était à peu près dans le plan fixé, à savoir rester dans la roue le plus longtemps possible. Malheureusement la fin de première période nous condamne quasiment. On oublie nos rotations défensives, on est inconséquents et ça prend très vite des proportions impressionnantes. Et comme Turkoglu a montré toute sa classe, on a vite pris vingt points de retard. Heureusement qu'on a su ensuite freiner leur élan en gardant l'écart dans des proportions acceptables."

- Quel bilan à chaud tirez-vous de ce Mondial ?
- "J'aurais aimé au moins avoir un huitième de finale plus abordable. C'est ça qui est le plus regrettable, ce fameux match contre la Nouvelle-Zélande, où on a gâche le bénéfice de tout ce qu'on avait fait auparavant. On aurait pu avoir un huitième contre la Grèce ou la Russie. Ca ne veut pas dire qu'on aurait gagné. On était quand même avec une équipe expérimentale. Mais elle a aussi montré de très belles choses et tout n'est pas négatif dans ce Mondial. On n'est juste pas assez forts pour jouer dans cette cour-là et c'est normal car on n'a pas un réservoir extensible. Les jeunes joueurs ont emmagasiné de l'expérience pour progresser et être candidats à la prochaine équipe de France qui, je l'espère, sera renforcée par ses meilleurs joueurs."

- Une qualification pour les JO de Londres reste l'objectif principal ?
- "C'est l'objectif et on le garde en point de mire. Ce qui me désole c'est que si on était allé en quarts on aurait pu avoir des matches supplémentaires. Cette jeune génération a besoin de jouer ce type de matches, on l'a vu aujourd'hui avec Nicolas Batum qui a dû attendre la deuxième mi-temps pour être dans le match. On a vu alors qu'il avait le niveau pour ces matches-là, mais en première mi-temps il a montré de l'appréhension. Ce soir le meilleur joueur a été Boris (Diaw, le capitaine) qui a lui été au niveau de l'événement."