Basket Equipe de France Vincent Collet
Vincent Collet donne ses consignes sur le terrain | AFP - Janek Skarzinski

Collet ne s'emballe pas

Publié le , modifié le

Tutoyer les sommets ou toucher le fond n'affecte pas Vincent Collet qui garde les pieds sur terre après la qualification des Bleus pour les huitièmes de finale du Mondial. "Je n'ai jamais été défaitiste comme je ne suis pas triomphaliste aujourd'hui", a indiqué le sélectionneur de l'équipe de France après la victoire de son équipe 68-63 sur le Canada. En attendant la vérité des 8es, il s'est contenté du caractère affiché par ses joueurs pour battre les Canadiens.

Q: Après trois matches, vous voilà déjà qualifiés pour les huitièmes...
R: "C'est la bonne nouvelle du jour. Même si elle a été très difficile à aller chercher, je me satisfais volontiers de cette victoire. Ce fut compliqué, à la fois parce qu'on n'était pas très réveillés au départ et parce que les Canadiens jouaient leur survie et ont fait un grand match. Ce qui me fait plaisir c'est qu'on a montré du caractère et de l'intelligence pour arracher cette victoire alors qu'on a pas été bons. C'est une bonne surprise, je n'en étais pas sûr."

Q: Vous auriez cru à une qualification aussi rapide il y a deux semaines ?
R: "Ca me paraissait compliqué mais je n'ai jamais été défaitiste comme je ne suis pas triomphaliste aujourd'hui. Le match d'aujourd'hui montre que notre niveau n'est pas celui qu'on aurait pu penser après les deux premières journées. Il faut qu'on se batte pour aller chercher les matches. Tout va être difficile pour nous dans ce Mondial. Mais il y a de l'espoir et il faut le faire vivre."

Q: Est-ce que vos ambitions sont revues à la hausse désormais ?
R: "Moi je dis rendez-vous en huitième de finale. Ce n'est pas la peine de parler d'ambition d'ici là. On est au début d'une aventure qui a bien commencé. Il ne faut pas croire qu'on a le temps. C'est maintenant que ça se passe même si on est encore jeunes et que ces joueurs ont encore beaucoup de championnats devant eux. Il faut croquer dans la pomme quand elle est là. Je suis content qu'on ait su le faire dans le dernier quart-temps aujourd'hui."