Cholet Meija VS Cibona pénétration 122010
Sammy Mejia (Cholet) | AFP - FRANK PERRY

Cholet s'accroche à Roanne

Publié le , modifié le

Cholet, vainqueur d'Orléans (83-68), reste en tête de la ProA en compagnie de Roanne, alors que Nancy a pour sa part décroché après sa défaite à Poitiers (69-61), samedi lors d'une 17e journée marquée par la victoire de Pau devant Limoges. Choletais et Roannais comptent une victoire d'avance sur les Lorrains et Chalon-sur-Saône, et peuvent aborder en confiance la Semaine des As (10-13 février).

Le club des Mauges s'est peu à peu détaché face à des Orléanais mal en point, puisqu'ils enchaînent une quatrième défaite d'affilée. Le collectif choletais a fait la différence alors que du côté de l'Entente, Ludovic Vaty s'est démené (20 pts, 6 rb), en vain. La surprise est venue de Poitiers qui a mis à terre Nancy, pourtant sur une série de neuf victoires en dix matches. Les Lorrains ont connu un gros trou d'air au deuxième quart, où ils ont encaissé un terrible 25-5 et ne sont jamais parvenus à recoller, malgré un Tremmell Darden au four et au moulin (24 pts, 8 rb).

Gravelines, impérial à l'intérieur avec Dounia Issa (10 rb) et Saer Sene (11 rb), n'a pas laissé beaucoup de chances à la lanterne rouge Vichy, battue 75-61, avec seulement quatre marqueurs pour alimenter le score. Le BCM reste en embuscade en haut du tableau, juste devant Hyères-Toulon qui a étrillé Villeurbanne 92-77. L'Asvel, avec un maigre 1/6 à trois points et 17 balles perdues, a cédé sous la puissance collective varoise.

Dans la deuxième partie de tableau, Pau a battu Limoges 86 à 75 dans une nouvelle édition d'un clasico au lustre un peu perdu. Le meneur vétéran de l'Elan Laurent Sciarra (11 pts, 6 rb, 7 passes) a été le grand artisan de la victoire de son équipe, hôte de la Semaine des As. Le Mans est venu à bout de Strasbourg 73-66 malgré un double double de Ricardo Greer (20 pts, 10 rb). Le Havre a pour sa part stoppé sa spirale de six défaites en s'imposant devant le Paris-Levallois 82-77, avec 22 pts et 12 rb de Joseph Jones.

Gilles Gaillard