Andrew Albicy (Gravelines)
| PHOTOPQR / VOIX DU NORD

Cholet fait chuter Gravelines

Publié le , modifié le

Cholet, dernier qualifié pour les play-offs, a réussi l'exploit d'aller s'imposer sur le parquet de Gravelines, 1er de la phase régulière, (78-72 après prolongation) mardi en match d'appui des quarts de finale de ProA. Dans l'autre "belle" du jour, Le Mans s'en est sorti dans la douleur en éliminant Nancy (92-84 après prolongation). Cholet et Le Mans rejoignent donc Orléans et Chalon en demi-finales.

Tout était réuni cette saison pour que Gravelines puisse enfin espérer aller chercher le titre après plusieurs saisons au cours desquelles le club nordiste a souvent chuté sur les avant-dernières marches. Face à Cholet, les choses semblaient bien embarqués. Une série de nets succès avait  laissé entrevoir tout le potentiel de l'équipe nordiste qui a fini première de  la saison régulière avec en prime d'impressionnantes statistiques. Mais dès ces quarts de finale, ils ont paru un peu plus tétanisés. Après avoir remporté la première manche, ils se sont inclinés à la Meilleraie. Et même si face aux Choletais, leurs bourreaux en play-offs lors des deux  dernières saisons, ils pensaient pouvoir vaincre le signe indien, d'autant plus qu'ils avaient l'avantage de recevoir dans leur salle du Sportica, où ils demeuraient invaincus, ils ont malheureusement une nouvelle fois perdu le Nord. 

Comme lors de la deuxième manche dans les Mauges, les hommes de Monschau ont été battus aux rebonds (56 contre 41) et avec trop peu de réussite aux tirs (32%), malgré Johnson (17 pts) ils ont sans cesse couru après le score. Les Choletais portés par Fabien Causeur (15 pts) et Dozier à la conclusion (18 pts) se sont montrés beaucoup plus solides collectivement. Ils ont pourtant perdu beaucoup de ballons (20) mais les joueurs de Gravelines n'ont pas su en profiter. S'ils sont parvenus à revenir dans le dernier quart temps, ils n'ont pas su trouver suffisamment de ressources pour faire la différence durant la prolongation.

C'est sans doute une véritable déception pour Gravelines, qui pensait tenir le bon bout pour aller chercher un trophée après une saison quasi parfaite (3 défaites, aucune au sportica). C'est la seconde fois en 24 ans que le leader de la saison régulière tombe dès son entrée en play-off. C'était sans compter sur l'expérience du champion 2010 qui a su profiter des faiblesses d'une équipe nordiste soudainement friable, qui a sans doute payé physiquement les efforts consentis pour défendre sa première place.

Le Mans dans la douleur, le champion éliminé

Dans l'autre match d'appui, les Manceaux n'ont pas renouvelé l'erreur qu'ils avaient commise lors du match aller de ces quarts de finale où ils étaient passés totalement à côté de leur sujet face à des Nancéiens qui n'en demandaient pas tant. Les Sarthois ont ensuite retourné une situation compromise en allant s'imposer sur le parquet du SLUC. Ce fut encore difficile pour Le Mans dans son antre d'Antarès, au terme d'une rencontre qui fut un vrai chassé croisé. A 70-70 les deux équipes s'offraient elles aussi une prolongation. Laquelle souriait à des Manceaux survoltés qui, avec un Batista retrouvé (21 pts)  sortaient le champion sortant de la course au titre. Les Nancéiens ont beaucoup arrosé (28 paniers sur 77 tirs) et ont mis beaucoup de rythme, mais cette fois-ci les Manceaux n'ont pas déjoué.