Le Mans Cholet Avdalovic Covile 11 2010
Le Choletais Avdalovic à la lutte avec le Manceau Covile | AFP - Jean-François Monier

Cholet a eu chaud

Publié le , modifié le

Premier à l'issue de la saison régulière, Cholet a bien failli se faire cueillir par Le Mans dès les quarts de finale aller. Malmenés en fin de rencontre, les Choletais se sont finalement imposés (77-75). Dans l'autre quart de finale disputés ce mardi, Gravelines s'est adjugé la première manche contre Roanne 66-60. Matches retour vendredi. Mercredi soir les deux derniers quarts aller: Hyères-Toulon/Nancy et Chalon/ASVEL.

Le Mans accrocheur

Dans le remake de la dernière finale entre Cholet et Le Mans, on a bien cru le match rapidement plié pour un champion et leader au terme de la saison régulière qui a viré à la pause avec 15 points d'avance (46-31) grâce à son collectif, dominateur dans tous les secteurs. C'était sans compter sur la pugnacité des Manceaux qui, bien que derrière au score tout au long du match, ont fait trembler joueurs et supporteurs choletais en revenant à deux points à six minutes de la fin (66-64) dans le sillage d'un J.P. Batista solide (23 pts, 5 rbds).  Mais entre possessions mal gérées, tirs gâchés et fautes bêtes, les Manceaux n'ont pu faire basculer en leur faveur le mano a mano final contre des Choletais, eux, pleins de sang-froid. samy Mejia (15 pts, 6 rbds, 4 passes), Antywane Robinson (10 pts, 7 rbds) et consorts auront l'occasion de décrocher leur place dans le dernier carré s'ils signent une quatrième victoire en quatre rencontres face au MSB qui brille par son inconstance cette saison.

Gravelines prend l'avantage

On annonçait ce quart de finale comme le plus équilibré. Et en l'occurrence, les deux équipes ont toutes deux montré de belles séquences mais aussi de sérieuses lacunes. Le duel attendu sous les panneaux entre Mohammed Saer Sene et Uche Nsonwu Amadi a été très accroché mais a finalement viré en faveur du premier, efficace avec 12 rebonds et 5 points, contre 9 rebonds et 5 points au Nigérian.Dans sa salle, Gravelines a assuré l'essentiel en s'imposant devant Roanne (66-60), avec un trident performant:  Ben Woodside (15 points) et Sene Saer (12 rebonds) mais aussi sur Cyril Akpomedah, sorti du banc, pour inscrire 13 points. Jeff Greer a, lui, été crédités de 9 points avec trois réussites hors raquette. Du côté de Roanne, l'équipe a beaucoup tenté dans cet exercice mais a encore une fois connu beuacoup de déchet avec à peine 18% de réussite (5/28) Pour le reste, la Chorale a montré le même visage que celui de ces dernières semaines, avec des périodes indigentes comme le 3e quart temps (9 pts) et d'autres plus abouties comme le 4e quart temps (24 pts). Souleyman Diabaté (12 points), Pape Philippe Amagou (12) et Philippe Braud (10) ont tenu la baraque sans permettre à Roanne de se muer dans la peau d'un prétendant au titre. Ricky Davis a une nouvelle fois déçu (5 pts, 5 rebonds en 34 minutes). La Chorale devra hausser sérieusement son niveau de jeu pour l'emporter vendredi et rester en course.