Le Mans Cholet Avdalovic Covile 11 2010
Le Choletais Avdalovic à la lutte avec le Manceau Covile | AFP - Jean-François Monier

Cholet au courage au Mans

Publié le , modifié le

Le leader de ProA choletais a eu bien du mal à garder la tête du championnat en allant arracher la victoire après la prolongation au Mans (74-69) pour couronner une belle semaine après le succès en Euroligue à Zagreb. La semaine est d'autant plus belle qu'après les revers de Chalon, à domicile, contre Hyères-Toulon (94-80), et de Paris-Levallois à Strasbourg (92-62), Cholet est seul leader de ProA.

Erman Künter aurait certainement signé des deux mains pour une telle semaine. Pour le quatrième match en dix jours de son équipe de Cholet, deux jours après leur victoire à Zagreb en Euroligue qui la place sur la piste du Top 16, c'est la victoire en prolongation qui a conclu la soirée au Mans. Sans Falker ni Causeur, les visiteurs ont réalisé un petit exploit. Si les Choletais ont d'abord tenu la dragée haute pendant une mi-temps, virant à la pause avec un avantage (55-47), les Manceaux sont revenus dans la partie, menant au score avant de craquer dans les dernières secondes du match pour arriver à (60-60), score conduisant en prolongation. Et comme c'était le cas depuis le début de la rencontre, les Choletais s'en sont remis à l'adresse de Vule Avdalovic, auteur d'un tir à trois points puis de quatre lancers-francs pour la moitié des points de son équipe dans cette prolongation et un total de (21pts, 4 rebonds et 4 passes décisives), soutenu alors par un actif Samuel Mejia (9pts, 4 passes) qui venait prêter main-forte à Antywane Robinson (11pts, 10 rebonds). Au Mans, Batista (14pts), Koffi (14pts, 10rbds) et Acker (12pts, 3rbds, 4 passes décisives) ont fait ce qu'ils ont pu, mais c'est une quatrième défaite qui vient sanctionner cette 6e journée. Et c'est le troisième revers à Antarès des Manceaux, plus que jamais dans le bas du classement.

La surprise est de la soirée est intervenue à Chalon-sur-Saône. A domicile, les hommes d'Alain Weisz ont laissé partir Hyères-Toulon dans le 3e quart-temps, sous les assauts de Shaun Fein (21pts, 5 rebonds), de Damir Krupalija (18pts, 13 rebonds), Kevin Houston (16pts, 5rbds, 6 passes) et Tony Washam (15pts, 3rbds). Adroits, les Varois (11/28 à 3pts) ont limité Haynes (18pts), Tchicamboud (14pts, 7rbds, 4 passes) et Evtimov (12pts, 5rbds), Chalon enregistrant son deuxième revers de la saison, les Hyérois décrochant sa troisième victoire. Même cause même conséquences pour Paris-Levallois, battu à Strasbourg (92-62), Albicy finissant meilleur marqueur de l'équipe parisienne avec 13pts, juste devant Hamilton (11pts, 4rbds). Dominés au rebond et dans le jeu collectif, les visiteurs ont subi l'adresse alsacienne (12/22 à 3pts), incarnée par Digbeu (19pts, 4/5 à 3pts, 4rbds) ou par Hawkins (20pts, 2/2 à 3pts, 5rbds) ou par Mbaye (18pts, 3/5 à 3pts, 4rbds), tandis que Ricardo Greer a joué très collectif (8pts, 3rbds, 10 passes). Les Strasbourgeois font un grand bond en avant comme Roanne, vainqueur de Limoges (78-66).