Cholet Barcelone Euroligue DeMarcus Nelson Victor Sada 10 2010
Victor Sada (Barcelone) face à DeMarcus Nelson (Cholet) | AFP PHOTO / FRANK PERRY

Cholet attend un rebond difficile à Barcelone

Publié le , modifié le

La défaite à domicile à Sienne après trois victoires consécutives a replacé Cholet dans l'obligation de réaliser un exploit lors de la 7e journée de l'Euroligue. Avec six victoires en sept matches toutes compétitions confondues, les hommes d'Erman Kunter se rendent, jeudi, à Barcelone défier un champion d'Europe qui, en cas de succès, s'ouvrirait quasiment les portes du Top 16.

Il n'y avait que 7 points d'écart au match aller. Mais Barcelone s'était bien imposé à La Meilleraie. Cette performance choletaise avait déjà fait naitre de beaux espoirs, confirmés par trois victoires consécutives dont une contre ce qui était alors encore l'invincible armada de Fenerbahçe. Mais si l'équipe demeure dans le bon tempo en championnat en occupant avec trois autres équipes la tête, le revers concédé contre Sienne la semaine dernière à domicile l'a remis sous pression. Trois victoires, trois défaites, Cholet ne rend pas visite au champion d'Europe en titre au meilleur moment. Avec sa perle Juan Carlos Navarro, à qui il ne manque que 22 points pour devenir le deuxième joueur à passer le cap des 2500 points en Euroligue, Barcelone peut pratiquement valider son ticket pour le Top 16 en cas de victoire, et que dans le même temps de Sienne dominent Vilnius. Mercredi, les Italiens n'ont pas failli (90-72). Un résultat qui arrange également les Choletais dans leur désir de poursuivre leur aventure européenne."On va tenter de réaliser un exploit", annonce l'entraîneur choletais Erman Kunter qui sait qu'une victoire de ses hommes jeudi enverrait automatiquement l'équipe au Top 16.

"Tenter de réaliser un exploit". Erman Kunter, entraîneur de Cholet

Les Catalans, outre Navarro, vont encore pouvoir s'appuyer sur Ricky Rubio, auteur d'un record personnel cette saison avec 18 points et 4 ballons volés contre Zagreb la semaine dernière, et sur le nouvel arrivant, Joe Ingles, auteur de 16 points pour ses débuts en Euroligue. Ils espèrent également que Jaka Lakovic atteindra rapidement le record de 200 ballons volés en Euroligue, ce qui en ferait seulement le 8e joueur à y parvenir. Il ne lui reste plus qu'à chaparder dix ballons pour passer cette barre. 

Du côté français, l'espoir réside dans la raquette et les rebonds, secteur dans lequel Randal Falker (8.4 rebonds de moyenne) par match occupe le 2e rang en Euroligue, Antywane Robinson et Sammy Meija atteignant une moyenne de 6 rebonds pour faire partie des dix meilleurs rebondeurs de la compétition. Aucune équipe ne compte autant de joueurs aussi prolifiques pour offrir ou empêcher des deux deuxièmes chances, sans oublier les Claude Marquis ou Luc-Arthur Vebobe. Tous ces joueurs auront un rôle important pour limiter l'impact de Romain Duport et ses 2.18m, qui n'empêchent pas l'équipe barcelonaise d'être la 4e équipe la moins bonne de la compétition dans ce secteur. Un véritable atout pour rêver d'exploit en Espagne. Erman Kunter sait que la victoire passe notamment par une énorme performance de Sammy Meija, dont le duel avec Ingles pourrait être la clé de la rencontre. Pour le moment, avec ses 27.3% de réussite à 3 points, Barcelone est la deuxième équipe la moins adroite de loin de l'Euroligue. Là aussi, Cholet espère bien que cela ne sera pas démenti devant le chaud public catalan.

Rencontres de la 7e journée - Groupe C
Mercredi:
Fenerbahçe (TUR) - Cibona Zagreb (CRO) 100-70
Sienne (ITA) - Vilnius (LTU) 90-72
Jeudi:
FC Barcelone (ESP) - Cholet (FRA)

Classement du groupe C
1. Fenerbaçhe 13 points qualifié
. Sienne 13 qualifié
3. FC Barcelone 10
4. Cholet 9
5. Vilnius 7
6. Cibona Zagreb 7