Chicago en pole

Chicago en pole

Publié le , modifié le

En s'imposant à Indiana (87-92) lors de l'avant-dernier match de la saison, Chicago est presque assuré de terminer à la première place de toute la Ligue et donc de disposer de l'avantage du parquet en play-offs. Sacrés sans jouer rois de la Conférence Est après la défaite de Miami à Boston mardi, les Bulls ont fait honneur à leur couronne grâce notamment à un double-double de Joakim Noah (14 points et 14 basses en 34 minutes).

C'est presque fait. Une victoire contre la modeste équipe de Cleveland ou une défaite de San Antonio face à Golden State lors du dernier match de la saison régulière et Chicago terminera à la première place de la saison régulière. Déjà assurés en virer en tête de la Conférence Est, les Bulls sont désormais presque sûrs de posséder le meilleur bilan de toute la ligue et donc de bénéficier de l'avantage du parquet jusqu'à une éventuelle finale. Pour y accéder, la franchise de l'Illinois pourra toujours compter sur un Joakim Noah qui finit très fort. L'intérieur français a ajouté un nouveau double-double à ses stats personnelles face à Indiana en compilant 14 points et 14 rebonds en seulement 34 minutes de jeu. Mais, en dépit de tout son abatage, le Tricolore ne sera sans doute pas suffisant pour porter les Chicagoans vers un titre qu'il leur échappe depuis la fin de l'ère Jordan. Il leur faudra évidemment un Derrick Rose au sommet de sa forme, ce qui est encore loin d'être le cas. Le MVP de la saison passée, qui revient à peine de blessure, manque encore de rythme. Ce fut flagrant face aux Pacers où le meneur n'a inscrit que 10 points. En revanche, s'il récupère vite, le repos forcé qu'il a dû observer pendant 26 matchs pourrait s'avérer un atout fraîcheur décisif au cours des futures joutes à venir... Chicago affrontera au premier tour des play-offs New York ou Philadelphie, vainqueurs respectivement des Los Angeles Clippers (99-93) et de Milwaukee (90-85). Les Knicks termineront septième et hériteront de Miami s'ils ne perdent pas leur dernier match contre Charlotte ou si Philadelphie ne bat pas Détroit. 

Durant met la pression sur Bryant

Sans Tony Parker, Tim Duncan et Manu Ginobili, laissés au repos pour les deux derniers matches de la saison régulière, et sans leur coach Gregg Popovich, rentré à San Antonio pour des raisons personnelles, les Spurs ont signé une neuvième victoire de suite à Phoenix (110-106). Après dix saisons dans l'Arizona, le meneur Steve Nash a peut-être disputé son dernier match avec le maillot des Suns, puisqu'il est "agent libre" à la fin de la saison et que Phoenix ne jouera pas les play-offs. Déclaré bon pour le service après avoir été mis KO dimanche par le coude de Metta World Peace -qui a écopé pour la peine de sept matches de suspension-, James Harden n'a pas pris part à la défaite d'Oklahoma City sur son parquet face aux Denver Nuggets (106-101). Mais le vrai match était celui que se livrent à distance Kevin Durant et Kobe Bryant pour le titre de meilleur marqueur de la saison régulière. L'ailier du Thunder a enquillé 32 points pour son dernier match. Pour le détrôner, son rival des Lakers devra donc en inscrire au moins 38 à Sacramento dans la nuit de jeudi à vendredi.

Les résultats de la nuit :
Cleveland-Washington 85-96
Indiana-Chicago 87-92
Orlando-Charlotte 102-95
Milwaukee-Philadelphie 85-90
New York-L.A Clippers 99-93
Oklahoma City-Denver 101-106
Phoenix-San Antonio 106-110

Julien Lamotte