Temi Fagbenle
Temi Fagbenle, maillon essentiel de l'équipe de Grande-Bretagne. | AFP

Euro féminin : trois habitués et un invité-surprise dans le dernier carré

Publié le , modifié le

Il y aura trois habitués et un invité-surprise en demi-finale de l'Euro féminin de basket samedi à Belgrade. Parmi les habitués, la Serbie, l'Espagne et la France, qui s'est qualifiée pour sa sixième demie d'affilée dans la compétition. De l'autre côté, l'adversaire des Bleues, la Grande-Bretagne, pour la première fois à un tel niveau sur la scène européenne.

Il y aura trois habitués et un invité-surprise en demi-finale de l'Euro féminin de basket samedi à Belgrade: la Grande-Bretagne défiera d'abord la France dans son premier rendez-vous à ce niveau, puis la Serbie défiera l'Espagne, tenante du titre, devant son public. Les Britanniques avaient un tableau favorable et n'ont pas laissé passer leur chance en battant la Hongrie 62 à 59. Elles n'avaient jamais fait mieux que neuvièmes à un Championnat d'Europe.

En tête pendant tout le match grâce à son intérieur de WNBA Temi Fagbenle (29 points), la Grande-Bretagne a failli se faire coiffer sur le fil, mais la Hongrie a manqué un panier sous le cercle par Bernadette Hatar, la joueuse la plus grande du tournoi (2,08 m), puis le tir de l'égalisation à la sirène. Les Britanniques partiront avec une énorme cote face aux Françaises, médaillées d'argent des trois dernières éditions et demi-finalistes pour la sixième fois de rang. 

Battues par les Belges l'an passé en quarts de finale du Mondial, la France a pris sa revanche 84 à 80 après prolongation, grâce à de grosses performances de Sandrine Gruda (33 points) et d'Olivia Epoupa (13 points, 9 rebonds, 5 interceptions). Il a fallu un panier à trois points de la Franco-Américaine Bria Hartley pour arracher la prolongation à dix secondes de la fin du temps réglementaire.

Les Bleues vernies pendant que Serbie et Espagne s'entretuent ?

L'Espagne, elle, a fait un cavalier seul face à la Russie, balayée 78 à 54. La sélection ibérique est la plus régulière à l'Euro au XXIe siècle avec deux médailles d'or, une d'argent et cinq de bronze. Elle n'a manqué le dernier carré qu'en 2011. A Belgrade, les Espagnoles sont privées de leur star Alba Torrens mais peuvent compter sur une très forte joueuse à l'intérieur, Astou Ndour (24 points, 12 rebonds). Elles sont invaincues en quatre rencontres à l'Euro.

En soirée, la Serbie n'a laissé aucune chance à la Suède (87-49) grâce à 19 points d'Ana Dabovic. Championnes en 2015, médaillées de bronze aux Jeux de Rio (les deux fois en battant la France), les Serbes reviennent au premier plan après avoir complètement raté l'édition précédente (11e). Comme l'Espagne et la France, la Serbie a gagné tous ses matchs jusque-là. 

AFP