Valeriane Ayayi
Valériane Ayayi plane au-dessus des Belges. | AFP

Euro féminin : les Bleues prennent leur revanche sur la Belgique et s'offrent une demi-finale

Publié le , modifié le

L'affront du Mondial 2018 a été lavé. L'équipe de France féminine de basket a battu la Belgique (84-80) en quart de finale de l'Euro jeudi. Les coéquipières d'une Sandrine Gruda déchaînée se dirigeaient vers la sortie, mais elles ont arraché une prolongation, dans laquelle elles ont pris le dessus sur leurs adversaires. Elles affronteront la Grande-Bretagne samedi pour une place en finale.

Elles sont passées à deux doigts de l'élimination, mais les joueuses de Valérie Garnier ont eu du répondant. Faciles jusque-là avec trois victoires probantes contre la République Tchèque (74-61), le Monténégro (88-53) et la Suède (71-65), elles avaient nourri de belles promesses. Elles sont toujours valables. Les Bleues sont venues à bout de la Belgique (84-80) en quart de finale de l'Euro jeudi, après prolongation. Portées par une Sandrine Gruda en feu (33 points à 11/15 au tir et meilleure rebondeuse du match), elles retrouveront la Grande-Bretagne en demi-finale samedi. Plus que jamais, le rêve d'imiter les épopées victorieuses de 2009 et 2001 reste vivace. Cette victoire est aussi synonyme de qualification pour un des tournois qualificatifs pour les Jeux olympiques 2020. 

Le fil du match

Les Bleues ont démarré tambour battant, menant rapidement 9-1. Agressives en défense, adroites et lucides en attaque, elles arboraient le visage d'une équipe qui gagne. Mais les Belges ont fait leur retour progressivement dans le deuxième quart-temps, passant devant pour la première fois à 32-31 face à une défense plus lâche. Le troisième quart-temps a laissé planer la sensation que tout pouvait basculer. Les Françaises ont vacillé avant de recoller au buzzer à 54-54.

Même scénario dans le dernier quart-temps. Alors qu'elles se dirigeaient vers une élimination, Bria Hartley a jailli. L'arrière de Fenerbahçe a planté un panier à trois points à 11 secondes du terme de la rencontre pour recoller à 68-68 et offrir une prolongation à l'équipe de France. Prolongation dans laquelle les Bleues ont finalement inversé la tendance, pour s'imposer avec 4 points d'avance contre la sélection qui les avait sèchement sorties du Mondial l'an dernier sur un +21.

La décla

Sandrine Gruda (au micro de Canal +) : "Quel match. Je n'en reviens pas, les choses se sont passées assez vite. On était très bien au début, puis on a pris l'eau, après on a galéré pour revenir. C'est un enchaînement d'émotions et de situations que l'on devait surmonter. On l'a fait. C'est vraiment une victoire d'équipe. Si on ne défend pas fort toutes ensembles, on n'est pas en prolongation. Si Bria (Hartley) ne met pas son tir à trois points, on n'est pas en prolongation. Si Olivia (Époupa) ne vole pas un ballon, on n'est pas en prolongation. J'ai l'envie, on a un bon groupe, il y a de la vie dans ce groupe, on est motivées, on est déterminées, on veut bien faire. En tous cas, on veut tout donner et c'est ce qui nous a servi ce soir."