Championnat d'Europe: les Françaises contre la Slovaquie en quarts

Championnat d'Europe: les Françaises contre la Slovaquie en quarts

Publié le , modifié le

Les Françaises connaissent désormais leurs adversaires pour les quarts de finale du championnat d'Europe jeudi à prague: il s'agit de la Slovaquie qui s'est aisément imposée (82-68) mardi en match de barrage face à l'Ukraine. Les Bleues avaient déjà leur billet en poche depuis lundi grâce à leur première place du groupe C après trois victoires en trois matches.

Les filles de Valérie Garnier seront un peu dans l'inconnu face des rivales qu'elles n'ont pas rencontrées récemment. La Slovaquie s'appuie surtout sur une joueuse, Zuzana Zirkova, une arrière âgée de 37 ans, qui a inscrit 31 points (plus 7 passes décisives et 5 rebonds) lors de ce match de barrage.

Les coéquipières de Céline Dumerc seront malgré tout largement favorites après avoir remporté leurs trois rencontres de poule face à la Slovénie (70-68), à la Serbie (73-57) et à la Grèce (70-63). Mais à chaque fois, elles ont traversé de sérieux trous d'air. Elles devront donc encore hausser leur niveau de jeu pour espérer s'en sortir et se montrer surtout plus concentrées sur toute la partie, assurer leurs tirs et éviter de trop nombreuses pertes de balles. En entrant dans le dur, les tricolores vont devoir retrouver leurs vertus collectives des JO.

Les Serbes, tenantes du titre, n'ont pas franchi le cap des barrages, battues par la Lettonie (75-70). Victorieuses des Françaises en finale en 2015, et médaillées de bronze à Rio, elles avaient déjà donné des signes de faiblesse dès le premier tour en perdant leurs deux premiers matches. Ce sont donc les Baltes qui défieront l'Espagne en quarts.

La deuxième surprise des barrages a été créée par la Grèce, qui a éliminé la Russie (62-58). Jamais montées sur un podium continental, les Grecques affronteront la Turquie pour une place dans le dernier carré. Enfin l'Italie a gagné sa place dans un match très serré contre la Hongrie (49-48) et rencontrera la Belgique.

Christian Grégoire