Basket dames Pierre Vincent
Pierre Vincent | AFP - Thierry Zoccolan

Vincent: "les Françaises ne sont pas au-dessus"

Publié le , modifié le

A la veille du championnat d'Europe de basket dames qui se déroulera en France, l'entraîneur des Bleues a estimé vendredi en conférence de presse que ses filles ne sont "pas au-dessus du lot" quoi qu'en disent les observateurs qui voient déjà les vice-championnes olympiques aller au bout. Pierre Vincent se veut plus mesuré même s'il affirme que son équipe est prête à assumer son statut de favori.

La France est le favori N.1 de cet Euro. N'est-elle pas elle-même son  principal adversaire ?
Pierre Vincent: "Non il ne faut pas croire ça. Cela laisserait penser qu'on est  au-dessus du lot, mais on n'est pas au-dessus du lot. On fait partie avec d'autres équipes des meilleures formations, mais ce sont les adversaires qui  nous battrons, ce n'est pas nous qui perdrons. On sait qu'on a une belle  équipe, qu'on fait partie des favoris, mais on sait aussi que tout le monde nous attendra. Ce sera difficile, mais on est prêt. On a vécu de grandes  satisfactions, mais aussi de grandes douleurs qui ont émaillé notre histoire.  On s'est nourri de ça et je pense qu'aujourd'hui on est prêt pour affronter ce statut de favori. Parce qu'on a vécu ensemble, qu'on sait que c'est difficile. On est prêt à ça avec beaucoup de confiance, mais aussi beaucoup d'humilité et  de respect  de l'adversaire."
   
Tout le monde vous imagine gagner tranquillement parce que vous êtes  vice-champions olympiques... ?
 Pierre Vincent:  "La confusion des genres c'est d'oublier que l'équipe qu'on a construite à Londres, ce n'est plus la même. On a intégré des jeunes joueuses de valeur. Mais notre histoire pour les joueuses majeures, ça fait cinq ans qu'on la prépare. Cinq ans de travail en commun, de connaissance les uns des autres, de contenu du jeu. C'est une différence quand même, parce que ces  jeunes joueuses-là doivent intégrer beaucoup de choses très vite. Et elles ne sont pas prêtes aujourd'hui à assumer ça parfaitement. Il faudra qu'on soit  ttentif tout le temps, parce qu'on a des qualités, mais aussi des limites. On  n'est pas carré comme on l'était aux JO, parce qu'on a eu une préparation  beaucoup plus courte."
   
Ne pas être champion d'Europe serait une déception ?
Pierre Vincent: "Oui, parce qu'on est chez nous, qu'on a une équipe qui a les moyens d'être championne d'Europe. Mais en même temps, c'est une compétition. Il peut se passer plein de choses. Et surtout on a des adversaires qui n'ont pas  l'intention de nous dérouler le tapis rouge. Ce sera compliqué. Il n'y a pas de  très grande équipe, pas une équipe qui domine comme les Étati-Unis ou  l'Australie pourraient le faire. Mais après quand on regarde le paysage mondial, beaucoup d'équipes européennes sont au top."

Christian Grégoire

Championnat d'Europe de Basket