Vallaud-Belkacem: "Offrir un écrin" à la génération Parker"

Vallaud-Belkacem: "Offrir un écrin" à la génération Parker"

Publié le , modifié le

La France va mettre "toute son énergie" pour obtenir une grande partie de l'organisation de l'Euro 2015 et ainsi "offrir un écrin" à la génération Tony Parker, championne d'Europe en 2013, a affirmé jeudi à Paris la ministre des Sports Najat Vallaud-Belkacem.

"On mettra toute notre énergie, notre motivation pour accueillir cet  événement. Nous avons la chance d'avoir une génération extraordinaire avec Tony  Parker, Joakim Noah et bien d'autres. Nous avons envie que la France puisse  offrir un écrin à cette génération et les célébrer comme il se doit", a déclaré  la ministre qui a déjeuné avec les Bleus à l'Insep où ces derniers ont entamé  lundi leur préparation pour la Coupe du monde en Espagne (30 août-14 septembre). "Le basket est en train de prendre une ampleur assez extraordinaire dans  notre pays. Il faut soutenir cet engouement chez les jeunes. Il fallait nous  donner les moyens de proposer cette candidature", a souligné la ministre,  accueillie par des Tricolores ayant entonné la Marseillaise.

Lille, Nantes et Montpellier sur les rangs

L'Ukraine avait à l'origine été choisie pour accueillir la compétition,  avant que la Fiba-Europe, instance dirigeante du basket européen, ne la lui  retire du fait de sa situation géopolitique. Seize pays avaient alors fait part  de leur désir d'organiser tout ou partie de l'événement, selon le président de  la Fédération française de basket-ball (FFBB) Jean-Pierre Siutat. La France, qui bénéficie du soutien de trois villes (Lille, Nantes et  Montpellier), souhaite accueillir un groupe du premier tour ainsi que la phase  finale, n'ayant pas la capacité en termes de salles, d'organiser l'intégralité  de l'Euro, a expliqué M. Siutat. 

"Notre candidature est très solide avec une garantie forte du gouvernement.  Nous avons un savoir-faire et le titre de champion d'Europe. Notre faiblesse,  c'est les équipements. D'autres fédérations ont de grands équipements très  souvent neufs et adaptés aux normes Fiba et NBA", a-t-il souligné. La FFBB devra faire face à la concurrence entre autres de la Pologne, hôte  de l'Euro-2009, de l'Allemagne, de la Croatie, de la Serbie et "peut-être de  l'Espagne et de la Turquie", selon son président. 

Des représentants de la Fiba-Europe doivent visiter les sites français les  7 et 8 août. Le bureau central de l'instance européenne devrait ensuite se  réunir le 5 ou le 8 septembre pour rendre sa décision.

AFP