Mouhammadou Jaiteh
Mouhammadou Jaiteh, sélectionné par Vincent Collet, sera de l'aventure avec les Bleus cet été | Anthony Massardi/MAXPPP

Séraphin, Jackson, Jaiteh : Les choix forts de Vincent Collet à la loupe

Publié le , modifié le

Si l’ossature principale de l’équipe de France qui débutera le 20 juillet la préparation à l’Eurobasket était attendue, Vincent Collet s’est retrouvé face à quelques dilemmes pour composer son groupe de 16. Dans la raquette et sur les lignes arrières, le sélectionneur a dû faire des choix. Parfois surprenants, mais pas incohérents. Explications.

A lire aussi : Une liste de 16 joueurs avec Parker et Jaiteh, sans Moerman

Sans Seraphin, au nom de la complémentarité

Absent du Mondial 2014 car insuffisamment remis d’une blessure à un genou, Kevin Séraphin s’était dit "motivé" pour être de l’aventure européenne cet été. "Ce serait énorme si tout le monde peut participer à la prépa", avait-il même twitté, comme s’il sentait déjà qu’il n’avait pas forcément les faveurs du sélectionneur. Ses doutes ont été confirmés ce jeudi puisque Collet a choisi de se passer de l’intérieur des Wizards, pourtant auteur d’une bonne saison correcte dans la capitale (6,6 points de moyenne). "Le critère principal, c’est la complémentarité dans le secteur, s’est justifié le coach strasbourgeois. Or, en prenant Kevin, on risquait d’avoir une concurrence effrénée durant la préparation. Et même si j’ai une grande confiance en Alexis Ajinça et Rudy Gobert, on aura besoin de caler certaines choses rapidement". En d’autres termes : pas question de venir bousculer les deux pivots-clés du groupe avec un troisième larron. "Ils ont besoin de temps pour apprendre à jouer ensemble (…). Les mettre en concurrence, cela nous aurait fait perdre entre deux et trois semaines. On a beaucoup hésité, mais on a pris une direction et je l’assume". En toute logique, Ian Mahinmi a donc lui aussi été écarté.

L’absence de Jackson, "un choix délicat"

Les candidats au poste 2 ne manquent pas en équipe de France. Nando De Colo incontournable, Antoine Diot et Evan Fournier partant a priori avec une large avance, la place d’Edwin Jackson dans les seize était loin d’être assurée. En choisissant, en plus des trois joueurs cités précédemment, de retenir Fabien Causeur comme sparring partner de luxe, Vincent Collet éteignait les derniers espoirs de l’arrière de Barcelone. "Il souffre du fait de ne pas avoir beaucoup joué en deuxième partie de saison", s’est justifié le sélectionneur en pointant du doigt le fait que le shooteur, précieux en sortie de banc l’an passé lors du Mondial, a perdu en temps de jeu depuis son départ de l’ASVEL vers Barcelone. "C’était un choix délicat", a-t-il concédé. Et difficile à encaisser pour l’arrière, qui moins de deux heures après l’annonce, a annoncé sur Twitter sa retraite internationale, à 25 ans seulement. "Je ne m’attends pas à ce que (ce choix) soit compris par tous", prévenait le joueur avant de préciser : "Je n’en veux à personne, (je) ne ferai pas de remarque sur l’équipe ou le staff".

Jaiteh lancé dans le grand bain

Ce 25 juin 2015 restera comme l’une des plus grandes journées de l’existence de Mouhammadou Jaiteh. A quelques heures de la Draft qui lui permettra de poursuivre sa carrière en NBA, le pivot de la JSF Nanterre a appris qu’il rejoignait, à 20 ans seulement, la bande à Tony Parker pour préparer le Championnat d’Europe, organisé qui plus est sur le sol français. "C’est la bonne surprise de cette sélection, reconnaît Collet. Comme on l’a toujours fait depuis quelques années, on essaye d’injecter du sang neuf dans le groupe. Il me semble que ‘Mam’ a fait une saison très prometteuse, il a franchement progressé. C’était le moment de l’intégrer". Préféré à Kevin Séraphin, le Francilien ne devrait toutefois pas figurer dans le groupe final de douze joueurs, qui devrait être annoncé vers la mi-août. Kim Tillie, choisi en remplacement d’Adrien Moerman (blessé à la main) et Fabien Causeur sont dans le même cas. Le dernier fauteuil devrait donc se disputer entre Charles Kahudi et Evan Fournier. La semaine dernière, l’arrière d’Orlando nous avait confié qu’il était "très confiant" sur ses chances d’être du voyage à Montpellier le 4 septembre prochain.

Championnat d'Europe de Basket