Pau Gasol
Pau Gasol | JAVIER SORIANO / AFP

L'Espagne se qualifie face à la Grèce

Publié le , modifié le

L'Espagne s'est qualifiée pour les demi-finales de l'Euro de basket en venant à bout de la Grèce (73-71) mardi à Lille, au terme d'une rencontre très accrochée où l'expérience espagnole a finalement prévalu. En dem-finale, l'Espagne retrouvera le vainqueur du quart entre la France et la Lettonie.

Deux fois titrée (2009 et 2011), médaillée de bronze en 2013, et toujours présente dans le dernier carré de cette compétition depuis 1999, la formation ibérique qui avait semblé un peu en retrait depuis le début de ce tournoi européen, a retrouvé son esprit combattant à l'image de son leader Pau Gasol (27 points, 9 rebonds), en s'appuyant sur une défense tout terrain efficace. Cela semblait pourtant loin d'être gagné cette année en raison d'une cascade d'absences (Marc Gasol, Serge Ibaka, Ricky Rubio, José Manuel Calderon, Juan Carlos Navarro) et d'un Rudy Fernandez, en méforme. L'ailier du Real Madrid, blessé lors du 8e de finale contre la Pologne, n'a été que l'ombre de lui-même (0 pt en 19 minutes). Mais heureusement pour l'Espagne, Pau Gasol, la superstar de l'équipe, a encore pesé de tout son talent. 

Sur la lancée d'une prestation ébouriffante contre la Pologne (30 pts dont 6/7 à 3 pts, 7 rbds, 4 pds), le pivot des Chicago Bulls a porté les siens lorsqu'ils étaient en difficulté en inscrivant 25 points - rien que ça - à l'issue du troisième quart-temps.Les Grecs semblaient avoir repris le dessus à ce moment de la partie (55-57). Mais les Espagnols, grâce à un bon travail de Felipe Reyes dans la raquette, ont enclenché un 7-0 (62-57) dès l'entame du dernier acte, alors que les Grecs ont eux cumulé les fautes (4 en 1 minute) et ont buté sur la défense imposée par Nikola Mirotic(18 pts) et ses partenaires. Leurs tentatives de loin n'ont guère abouti (7/22) jusqu'à ce que Nick Calathes (70-68) puis Kostas Sloukas (72-71) ne relancent le suspense dans les derniers instants de la partie. Mais les Espagnols sont parvenus à conserver leur maigre avantage pour aller chercher la qualification.

Christian Grégoire

Championnat d'Europe de Basket