Boris Diaw France/Bosnie 2004
Les Bleus n'ont pas le droit au faux pas contre la Bosnie | MUSTAFA YALCIN / ANADOLU AGENCY

Les Bleus vont devoir monter en gamme

Publié le , modifié le

L’équipe de France affronte la Bosnie, ce dimanche (21h), pour son second match de l’Euro de basket qui a débuté hier. Tony Parker et consorts ont obtenu un premier succès, samedi soir, face à la Finlande (97-87). Un succès qui ne s’est cependant pas dessiné sans mal puisque les hommes de Vincent Collet ont dû en passer par une prolongation. De son côté, la Bosnie, diminuée en l'absence de plusieurs joueurs cadres dont son shooteur Mirza Teletovic, s'est inclinée contre la Pologne (64-68). Si ce nouvel adversaire est tout à fait à la portée des Bleus, ces derniers ne devront pas se relâcher. Bien au contraire.

« Ce n'est pas alarmant. Il faut juste corriger les détails, les erreurs, et être prêt demain », estimait Nicolas Batum, samedi soir, à l’issue de la première victoire – un peu étriquée – des Bleus, face à la Finlande. S’il raconte que lui et ses coéquipiers n’ont « pas paniqué », les supporters tricolores présents à Montpellier ont, eux, retenu leur souffle quand Tony Parker à manqué son tir à la dernière seconde du temps réglementaire. Conscient d’être passé à côté du désastre, l’entraîneur des Bleus a lancé un avertissement à ses troupes : « On ne peut pas être totalement rassuré quand une équipe égalise et arrache la prolongation. Attention au péché de suffisance. Tout n'est pas à  jeter mais l'équipe de France ne doit pas se contenter de faire des matches offensifs ».

Face à la Bosnie, l’équipe de France va donc devoir rectifier le tir, notamment en défense où elle a parfois manqué de rigueur. Ces errances, Vincent Collet les redoutait, tout comme la défaite en ouverture de la compétition qui aurait inévitablement mis à mal le moral de son collectif. Pour rappel, il y a deux ans, déjà, en Slovénie, le vaisseau tricolore s'était fait  surprendre d'entrée par l'Allemagne. Méfiant donc, le sélectionneur voulait à tout prix éviter de rééditer ce scénario face à des Finlandais qui s’étaient imposés  lors de leur premier match de préparation à Tampere  (76-67) début août.

Pour ce second match de la compétition, la Bosnie est un adversaire qui devrait permettre aux Bleus d'effectuer les derniers réglages et de se rassurer sur le secteur défensif. Privée de plusieurs joueurs, dont le redoutable Mirza Teletovic et  l'intérieur géant Jusuf Nurkic, la Bosnie a mal débuté son Euro en s'inclinant 64 à 68 face à la Pologne. Heureusement pour les troupes de Dusko Ivanovic, Andrija Stipanovic - meilleur marqueur de la rencontre (20 pts) - a permis de réduire la note. D'autres joueurs sont intéressants, notamment à la mène, avec l'Américain naturalisé Alex Renfroe et Nemanja Gordic qui ont tous deux joué l'Euroligue la  saison passée. On peut citer aussi le pivot Elmedin Kikanovic, qui a signé à  Nancy cet été. Cela risque toutefois de ne pas être suffisant pour la Bosnie qui, rappelons-le, n'a jamais battu la France lors de leurs 6 dernières oppositions. 

Composition des équipes

France : Tony Parker, Léo  Westermann, Nando De Colo, Nicolas Batum, Charles Kahudi, Evan Fournier, Mickaël Gelabale, Mouhammadou Jaiteh, Florent Piétrus, Boris Diaw, Rudy Gobert, Joffrey Lauvergne   

Bosnie : Alex Renfroe, Muhamed Pasalic, Nemanja Gordic, Nedim Buza, Marko  Sutalo, Adin Vrabac, Andrija Stipanovic, Edin Bavcic, Elmedin Kikanovic, Dalibor Persic, Milan Milosevic, Drasko Albijanic

Isabelle Trancoën

Championnat d'Europe de Basket