Le pivot Alexis Ajinça
Le pivot français Alexis Ajinça | JURE MAKOVEC / AFP

Les Bleus visent le quart d'entrée

Publié le , modifié le

Irrégulière mais au rendez-vous du 2e tour, l'équipe de France n'est qu'à une victoire des quarts de finale. Ce pourrait être fait dès ce soir en gagnant le premier match contre la Lituanie. Mais gare au piège d'une équipe balte d'un niveau très élevé. Un très bon test pour ces Bleus cyclotimiques.

Attention, la Lituanie peut donner le vertige ! Avec son secteur intérieur d'une densité incomparable et ses shooteurs de haut vol, elle a de quoi faire peur. Au premier tour, elle s'est pourtant mise seule dans l'embarras, frôlant l'élimination. Les Lituaniens sont ainsi passés à quelques secondes d'une élimination qui aurait fait sensation contre la Bosnie, lors du dernier match de poule. Mais, même si elle  n'a pas convaincu jusque-là, c'est tout de même une équipe à l'énorme potentiel  que va rencontrer la France. La Lituanie dispose du secteur intérieur le plus haut et le plus complet  d'Europe, avec ses cinq joueurs de plus de 2,10 m. Dans le lot, elle possède  deux joueurs de grand avenir, évoluant en NBA : Donatas Motiejunas et surtout  Jonas Valanciunas. La contrepartie de cette omnipotence dans la raquette est qu'elle manque de  certitudes sur les lignes arrières et en particulier au poste de meneur, où  Sarunas Jasikevicius n'est plus là pour faire valoir son expérience.

Attention au Balte-Trappe !

Méfiance chez les Bleus même s'ils restent sur deux victoires contre cet adversaire, au deuxième tour  de l'Euro-2011 et en phase de poules des JO-2012. Les Lituaniens, qui n'ont pas  goûté leur défaite il y a deux ans sur leur sol, n'en seront que plus motivés. "Il faut beaucoup se méfier parce que ça a été chaque fois des matches très  serrés", souligne Vincent Collet. "C'est une des équipes les moins handicapées  cette année. Et dans le secteur intérieur, il y a pléthore de joueurs avec  Valanciunas qui a encore progressé."  "Ce sont toujours les mêmes problématiques avec eux : beaucoup de défense  sur pick and rolls (jeu à deux) à effectuer, les pivots sont grands et mobiles,  et aussi du post up (jeu dos au panier) avec les postes 3 et 4", observe le  sélectionneur. "Il y a beaucoup de variété dans ce jeu là." Les Baltes ont donc beaucoup d'arguments pour embêter les Bleus. Il ne faudrait pas rater le début de match sous peine d'une sanction immédiate. Mais avec la perspective d'une qualification pour les quarts en cas de victoire, la motivation sera présente.

Championnat d'Europe de Basket