Tony Parker
Tony Parker le leader de l'équipe de France | Maxppp

La France termine sur une bonne note

Publié le , modifié le

L'équipe de France de basket a achevé sa préparation au championnat d'Europe par une victoire sur l'Allemagne (68-63) dimanche à Cologne. Même s'ils n'ont pas été aussi rayonnants que deux jours plus tôt contre cette même Mannschaft qu'ils avaient dominée sur tous les plans, les Français longtemps malmenés ont su trouver les ressources pour s'en sortir. Ils terminent leur préparation avec un bilan de huit victoires pour deux défaites, ce qui est plutôt positif à moins d'une semaine du début de l'Euro.

Certes, ils n'ont pas eu la même réussite et leur adresse derrière l'arc deux jours plus tôt, a cette fois été beaucoup moins efficace, de même que leur défense, davantage mise à mal par des Allemands qui n'avaient pas du tout apprécié la correction subie à Strasbourg. Ce test avait son importance pour la France, invaincue lors de ses sept matches de préparation disputés à la maison, mais qui a perdu ses deux duels en terres étrangères. Il lui fallait trouver de l'assurance avant d'aborder le premier tour de l'Euro.

Des Allemands revanchards  

C'était justement ce qu'espérait Vincent Collet, dans ce déplacement à la Lanxess Arena, grande enceinte chauffée à blanc, dans ce duel intéressant pour les Bleus: qu'ils se frottent à une équipe revancharde. Le sélectionneur des Bleus, qui a fait souffler Tony Parker (7,09 minutes de jeu dans le premier quart) attendait de voir la réaction de son équipe poussée dans ses retranchements. Il a été servi lors de ce rendez-vous retardé pour cause de parquet glissant. Grâce à la bonne entame de Nando de Colo (6 pts en 5 minutes dont un tir primé) les Bleus ont pris les devants (9-7). Mais leur avantage a été de courte durée. Plus agressifs aux rebonds à l'image de Tibor Pleiss, qui gênait l'impact de Rudy Gobert, les Allemands ont creusé l'écart sur un dunk du puissant Johannes Voigtmann (16-10).

Panne d'adresse

Dans le deuxième quart-temps, les choses ne se sont pas arrangées pour les Français, toujours minés par une panne d'adresse (4/21 après 13 minutes). Et Paul Zipser donnait le plus gros écart de la rencontre à son équipe (+10, 21-31). Le prometteur meneur Dennis Schröder, esseulé dans l'axe, trouvait la mire de loin pour garder ses coéquipiers à flot (29-36). La France s'en sortait sans graves dommages à la mi-temps grâce à Antoine Diot. Peu en vue durant la préparation, l'ex-meneur de Strasbourg réussissait trois paniers primés et autant de passes décisives en dix minutes pour limiter la casse (32-38). Nicolas Batum a remis la France à un point (43-44) sur un tir à longue distance. Avant le sprint final, les Bleus restaient au contact grâce à un invraisemblable panier au buzzer de Charles Kahudi à 18 m de distance !

Retour gagnant

En forme, Diot a fait carburer son adresse primée pour refaire passer les siens devant pour la première fois depuis le premier quart (50-48). Les Français ont souffert jusqu'au bout. A quatre minutes de la fin, l'Allemagne a repris six longueurs d'avance (61-56). Mais ils ont réussi à s'en sortir grâce à l'apport de Mickaël Gelabale (10 pts en 10 mins, 12 au total) et
au retour précieux du capitaine Boris Diaw. 

Invaincus à domicile, les Bleus remportent donc leur premier match à l'extérieur en préparation après avoir chuté en Finlande, et en Serbie, vice-championne du monde. Plutôt encourageant avant de jouer l'Euro à domicile où ils pourraient peut-être retrouver l'Allemagne en huitièmes de finale, après un premier à leur portée.

Christian Grégoire

Championnat d'Europe de Basket