Tony Parker
L'équipe de France, médaille de bronze de l'Euro 2015 | AFP

La France se console avec le bronze

Publié le , modifié le

L'équipe de France a sauvé l'honneur en remportant la médaille de bonze de son Euro, à la faveur d'un succès 81-68 sur la Serbie, ce dimanche. Moins fébriles que face à l'Espagne, les coéquipiers de Tony Parker décrochent ainsi une quatrième breloque en cinq ans (l'argent aux JO 2000, l'or à l'Euro 2013 et le bronze au Mondial 2014). Si Parker (13 pts) a encore eu du mal à se libérer, Nando De Colo (20 pts) a confirmé toute l'étendue de son talent.

La déconvenue face à l'Espagne devait être rapidement évacuée par les hommes de Vincent Collet, qui n'avaient qu'une obsession: quitter la compétition la tête haute. Mais face à l'une des équipes les plus régulières de la compétition, la tâche s'annonçait bien difficile. De nombreux spécialistes avaient même plutôt imaginé voir ce duel pour la grande finale, finalement disputée par l'Espagne et la Lituanie…

De Colo toujours pl​us fort

Histoire de mettre ses partenaires sur les bons rails, De Colo plantait d'emblée un trois points. Et si la réussite du joueur du SCKA Moscou permettait aux Bleus de maîtriser le début de rencontre (13-9), Tony Parker peinait encore sous les paniers, avec un 0/4 aux shoots après 8 minutes dans le premier quart. Toute l'équipe souffrait d'ailleurs d'un manque criant d'efficacité avec un pathétique 2/12 aux shoots à deux points (contre un 3/5 pour la Serbie), et cette première période se concluait à 16-16.

Très bien en place défensivement, l'équipe serbe se permettait d'inscrire neuf points d'affilée avant que Collet ne demande un temps mort salvateur (16-20) dès le début de la deuxième période. Un deuxième shoot longue distance de Markovic relançait les Serbes (27-26), mais les Bleus –tout de blanc vêtus- commettaient quelques erreurs, notamment sur les replis défensifs, et la Serbie collait au score. Heureusement, le plus remuant Kahudi, la précision de De Colo et l'envergure de Gobert, relançaient la France qui s'offrait 10 points d'affilée pour regagner les vestiaires avec finalement cinq points d'avance (37-32).

Les Bleus l​ibérés

Bénéficiant d'un jour de repos supplémentaire, les protégés de Vincent Collet repartaient du bon pied dans le troisième quart, pouvant toujours compter sur la redoutable précision de De Colo (14 pts). Puis au fil des minutes, les Bleus se libéraient. Un Alley-oop de Parker pour Batum donnait ainsi du baume au cœur des spectateurs lillois (44-36), tout comme un nouveau contre fracassant de Gobert. Déjà très productif, De Colo se permettait un contre et donnait un avantage de 16 pts aux siens (58-42).

Après ce break réalisé, les Serbes tentaient de réagir, notamment par l'intermédiaire de l'omniprésent Raduljica qui réduisait l'écart à 60-49. Les Bleus tenaient bon, et après De Colo, c'était à Evan Fournier de s'illustrer sur un superbe trois points (67-55). Pour assurer le show, Gelabale réalisait un dunk (74-61) qui donnait le sourire à tout le camp tricolore. La victoire était scellée (81-68), et l'équipe de France remportait une médaille de bronze bien méritée.

Vidéo: La réaction de Tony Parker 

Vidéo: la réaction de Nicolas Batum 

Romain Bonte